A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Patrick Timsit, bateleur de luxe pour le CHU de Nîmes

Devant le robot que le CHU doit acquérir grâce à son aide, le parrain Patrick Timsit s'informe des capacités et des performances de la machine quasi futuriste. (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Devant le robot que le CHU doit acquérir grâce à son aide, le parrain Patrick Timsit s'informe des capacités et des performances de la machine quasi futuriste.
(Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

La santé coûte cher quand on veut rester à la page. Le CHU de Nîmes projette d'acheter un nouveau robot chirurgical pour une enveloppe supérieure à trois millions d'euros. Une soirée "dîner-gala" présentait le projet et son parrain de luxe, l'acteur et humoriste Patrick Timsit.

Les temps sont durs pour tout le monde mais la santé n'a pas à subir cette crise. La technologie avançant à pas de géant sans prévenir, les nouveautés en la matière sont exceptionnelles. Si le Téléthon est une œuvre caritative qui sert à faire avancer la cherche médicale dans la France entière, le CHU de Nîmes organisait son premier dîner de gala au profit de son Fonds de dotation. Les fonds collectés serviront à l’acquisition d’un robot de chirurgie assistée de dernière génération.

Pour Martine Ladoucette, directrice générale du CHU de Nîmes, "le CHU innove une fois de plus avec ce dîner-gala. Nous essayons de faire venir toujours plus de mécènes et philanthropes afin d'acquérir des technologies innovantes mais coûteuses pour en faire profiter les gardois. Nous ne cherchons pas à combler un déficit, le premier robot avait été financé en partie par le Conseil général mais le progrès s'accélère et les technologies aussi. Nous souhaitons avoir ce robot deuxième génération au plus vite, dans les deux ou trois ans à venir".

La NASA au service de notre public

Aucun supplément n'est demandé au patient qui se fera soigner grâce à cet outil. Comme pour le précédent robot payé par l'Etat, ce type de chirurgie est encore onéreux mais le CHU veut conserver cette vision du service public, un service rendu au public. Mais pour cela, il ne fallait pas moins que deux parrains de luxe pour lancer cette opération de séduction, Patrick Timsit et Jérôme Nutile, Meilleur Ouvrier de France et chef Nîmois.

Le système Da Vinci®Xi double console, est le fruit d'un travail de la NASA qui comptait opérer ses astronautes à distance, de la Terre vers l'espace. Chirurgie presque impensable, une application se pose comme révolutionnaire quand on reste les pieds bien ancrés au sol. "Il y a une évolution entre les deux générations de robot mais c'est un peu comme quand vous changez d'ordinateur, rien ne change vraiment mais quelques nouveautés viennent agrémenter les performances. La chirurgie est la spécialité qui a fait le plus de progrès lors de ces cinquante dernières années et nous, chirurgiens, sommes confrontés à ces changements. Les doigts ne font presque plus les chirurgiens. Avec ce robot, on voit mieux qu'avec nos propres yeux, nous sommes aussi plus précis et forcément moins fatigués, et ça, c'est aussi primordial quand on doit enchainer les opérations" abonde le staff médical.

"Je me sens concerné par cet achat"

Pour Patrick Timsit, comédien, acteur, humoriste à ses heures, qui a fait le déplacement dans cet hôpital nîmois pour lequel il est déjà venu en aide l'année dernière lors d'une thématique sur la sclérose en plaque, "je voulais participer à des actions en-dehors de Paris, on m'a appelé et je suis venu! Ici, on oublie pas mal de choses, on est tranquille et on peu parler avec des gens sensationnels. Je me sens concerné par cet achat, j'ai des attaches personnelles dans la région et je veux contribuer à faire passer ce message. C'est aussi l'occasion de dire que le service public en France est une belle réussite, à l'étranger, on voit la différence, nous avons de la chance d'être ici! En sachant qu'il y a des gens comme ça dans les hôpitaux et qu'en plus ils seront équipés de la sorte, je suis rassuré quand je dois venir. On peut leur faire confiance et si l'évolution est logique et normale avec ce genre de machine, les chirurgiens ne sont pas complètement perdus, s'ils ne vous touchent plus directement avec leurs mains, ils savent quand même où mettre les doigts et prendre du plaisir...".

Cet équipement de pointe offrira la possibilité d’opérer en binôme et permettra de renforcer la chirurgie robotisée en urologie, chirurgie digestive, ORL et gynécologique.

EDF, Aréva, Oc'Via, et quelques particuliers sont déjà partenaires de cette bonne oeuvre. Le Comité des ambassadeurs du CHU de Nîmes organisait cette soirée et Jacky Sagnard, Alain Penchinat, Nicolas Resseguier, Bernard Angelras, Serge Almeras, Christophe Mercier, Frederic Escojido et Gerard Bouat se sont particulièrement mobilisés pour cette première soirée.Pour toutes celles et tous ceux qui souhaitent participer à l'effort, une plaquette est disponible sur le site Internet du CHU.

Anthony Maurin

anthony.maurin@objectifgard.com

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité