Politique

GARD RHODANIEN Budget : les élus spiripontains montent au créneau

(Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)
(Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le dernier conseil communautaire de l’agglo du Gard Rhodanien se tenait lundi soir à Saint-Marcel de Careiret.

Au menu notamment de ce conseil, le vote d’une décision modificative du budget principal, grand classique des conseils de fin d’année, lorsqu’il s’agit d’affiner les différents budgets au réel.

Cette décision modificative comprenait donc une augmentation des frais de personnel de 200 000 euros, dispatchés sur les activités périscolaires, la politique de la ville, le contrat local de santé, les ALSH et la petite enfance. Précisons que la colonne recettes de la décision modificative prévoit 105 000 euros de recettes en face.

« Cela ne peut pas durer et nous demandons un changement de cap »

Une délibération qui va voir, une fois n’est pas coutume, les élus spiripontains de la majorité communautaire s’abstenir. Claire Lapeyronie, par ailleurs vice-présidente de l’agglo, après avoir critiqué le « manque de lisibilité » du document présenté, affirmera « ne pas pouvoir cautionner le fond de la décision modificative qui nous est présentée » en axant sur les dépenses de personnel. « Le budget primitif a été voté avec une augmentation des charges de personnel de 5,91% passant d’un prévisionnel 2014 de 11 745 000 euros à un budget de 12 439 680 euros. Aujourd’hui, cette décision modificative présente une augmentation supplémentaire de 200 000 euros, soit une augmentation de 1,6%. Cette inflation n’est plus possible. »

Poursuivant, l’élue spiripontaine évoquera « deux postes prévus au budget et non pourvus » qui auraient justifié, d’après elle, une diminution du budget initial relatif aux charges de personnel. Par ailleurs, l’élue évoquera également un autre poste de dépenses, les « dépenses diverses », en hausse de 4,2 %. « Au travers de ces deux postes, pour ne parler que de ceux-là, les élus de Pont-Saint-Esprit de la majorité de ce conseil d’agglomération ont l’impression que la gestion de l’EPCI se fait au fil de l’eau, sans réelle volonté de maîtrise des dépenses : cela ne peut pas durer et nous demandons un changement de cap », lancera Claire Lapeyronie, avant d’évoquer une « démarche de vigilance constructive » pour justifier l’abstention des élus spiripontains de la majorité.

« C’est démesuré »

« C’est démesuré, estime pour sa part le président de l’agglo Jean-Christian Rey. Oui il y a un delta, mais en réalité, c’est 0,8 % de modifications sur les frais du personnel, sur 12,5 millions d’euros de budget. Je ne peux pas prévoir quand il y en a parmi le personnel qui tombent enceintes, ou malades, quand il faut faire des remplacements. » Jean-Christian Rey de plaider la bonne foi : « on vote des budgets primitifs au plus serré, il serait facile d’en voter des exagérés et de faire des décisions modificatives à la baisse en fin d’année. »

La décision modificative sera adoptée avec les abstentions des spiripontains, et quelques voix contre.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

30 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “GARD RHODANIEN Budget : les élus spiripontains montent au créneau”

  1. il serait temps que les élus se réveillent. on est pas à la cour de Versailles, et par leur silence et leur acceptation des choix de l’agglo sans rechigner les élus participent à faire monter le mécontentement de la population qui se réfugie dans les extrêmes !
    exemple de la charte des beni oui oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité