A la unePolitique

DÉPARTEMENT Les dessous du départ du chef de cabinet de Denis Bouad

Le président PS du Département, Denis Bouad. Photo : Coralie Mollaret.
Le président PS du Département, Denis Bouad. Photo : Coralie Mollaret.

Le président du conseil départemental Denis Bouad a décidé de se séparer de son directeur de cabinet Sébastien Arnaux. Non contre toute attente puisque la décision était en réflexion depuis plusieurs semaines mais elle est devenue réalité mercredi matin.

L'ancien directeur de cabinet de Jean Denat (pendant la présidence transitoire de Damien Alary) avait été confirmé à son poste en juin dernier et ce, au moins, jusqu'au régionales de fin d'année. L'élection passée, Denis Bouad a pris la décision de se séparer de Sébastien Arnaux avec regret : "je connais Sébastien depuis plus de quinze ans. Il va rester au Département car il est agent territorial. Mais aujourd'hui, un nouveau cycle s'ouvre et je souhaite m'entourer d'une nouvelle équipe pour faire face aux prochaines échéances".

Echéances ? Entendez le prochain vote du budget qui aura lieu début avril prochain : "Nous allons mettre en place un cabinet transitoire pendant les prochaines semaines. Un nouveau directeur sera nommé d'ici trois semaines. Quelqu'un capable de rassembler les élus de ma majorité mais aussi faire le consensus avec ceux de l'opposition. Nous devons trouver rapidement les solutions pour boucler le budget mais je ne suis absolument pas inquiet, nous avons déjà quelques pistes sérieuses".

Du côté de Sébastien Arnaux, pas de double discours, il confirme les propos du Président : "Je savais que ça s'arrêterait car nous sommes dans une majorité fragile avec des négociations quotidiennes entre la majorité et l'opposition. Par ailleurs, la situation est compliquée car nous avons impulsé depuis ces derniers mois, une forme de laboratoire de la politique locale de demain sans posture partisane et elle ne fait pas l'unanimité. Après, je pense qu'il aurait fallu peut-être attendre le vote du budget car cela crée aujourd'hui une forme d'instabilité".

Enfin, quelques élus de la majorité qui ont accepté de nous répondre confirme l'absence de conflit entre les deux hommes. Mais ils reconnaissent toutefois que les dernières informations dans la presse notamment sur la location de terrain à la société de chasse Les Espèches (société gérée par Claude Pradille) ne sont pas totalement étrangères à ce changement de direction.

La nomination d'un nouveau directeur de cabinet devrait prendre quelques semaines "rien n'est décidé. Je ne me suis pas séparé de Sébastien Arnaux car j'avais quelqu'un d'autre en tête. Pour le moment, je veux me poser et réflechir. Ce qui est certain, c'est que le bon profil selon moi doit être quelqu'un qui connaît parfaitement bien le contexte du Gard".

Affaire à suivre ...

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “DÉPARTEMENT Les dessous du départ du chef de cabinet de Denis Bouad”

  1. Sébastien viré à cause de la vigilance des Republicains (ou de leur collaborateur qui a lui-même quitté ce groupe). Chaises musicales au département du Gard, Belin qui a eu sa tête devrait candidater auprès de Denis Bouad!!

  2. Perdre sa place pour une délibération présentée chaque année depuis des années et qui était votée comme un seul homme par tous les élus, on peut dire que Monsieur Sébastien Arnaux n’a pas eu de chance !

    Que s’est-il donc passé pour que les Républicains montent au créneau ?!!!

  3.  » Par ailleurs, la situation est compliquée car nous avons impulsé depuis ces derniers mois, une forme de laboratoire de la politique locale de demain sans posture partisane et elle ne fait pas l’unanimité.  »
    En fait ils font comme à l’AGGLO d’ALES !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité