Politique

BAGNOLS Claude Roux (UDI) : « j’ai retrouvé l’appétit politique »

Le conseiller municipal d'opposition UDI de Bagnols Claude Roux (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le conseiller municipal d'opposition UDI de Bagnols Claude Roux (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le conseiller municipal UDI de Bagnols, candidat malheureux aux élections départementales, fait sa rentrée politique en ce début 2016 et veut tourner la page d’une année compliquée.

D’abord, et c’est de saison, les vœux : « qu’après cette année 2015 catastrophique où nous avons tous été en deuil nous fassions de 2016 ce que nous voulons et que nous ne la subissions pas. »

« Souvent, l’adversaire n’est pas celui qu’on croit »

Ceci fait, le conseiller municipal d’opposition explique ses longs mois de disette politique, depuis sa défaite aux départementales fin mars : « j’ai pris un peu de recul, il a fallu absorber cette défaite douloureuse, admet le centriste. J’ai eu besoin de me refaire moralement, et comme je ne suis pas un alimentaire de la politique, j’ai des affaires à gérer, il a fallu reprendre ce que j’avais délaissé. »

Du recul qui permet à Claude Roux d’analyser les raisons de sa défaite au premier tour sur un canton qui a réélu Alexandre Pissas (DVG). « Je n’ai sans doute pas été aussi bon que ce que je pensais », admet le conseiller municipal avant de déplorer que « souvent, l’adversaire n’est pas celui qu’on croit. Des voix UMP m’ont manqué, ça s’est joué à 180 voix près. Dans ces cas là on apprend vite. » Au sujet d’Alexandre Pissas, sorti victorieux en mars, Claude Roux se dit « très déçu d’apprendre qu’on négocie une Légion d’Honneur pour un vote. Pour moi la Légion d’Honneur s’acquiert par des actes et pas grâce à des arrangements politiques. »

Les régionales ? « Un scandale, et je pèse mes mots »

Concernant les élections régionales, auxquelles il n’a pas pris part, Claude Roux n’y va pas avec le dos de la cuillère : « c’est un scandale, et je pèse mes mots. » Pour lui, « il est extraordinaire que la troisième agglo du Gard n’ait pas un représentant en position éligible, la liste a été construite par les baronnies UMP de Nîmes, Alès et Villeneuve. » L’élu estime qu’« on a eu le résultat qu’on méritait », à savoir une troisième place derrière la gauche et le FN.

Au delà des régionales, le centriste estime que Les Républicains « maltraitent l’UDI, il faut qu’ils comprennent qu’avec la montée du FN si on ne travaille pas ensemble, UDI et UMP, on va tout perdre. Et on en marre d’être des porte-valises. » Et localement, Claude Roux espère que les élections chez les Républicains vont « apporter de nouvelles têtes qui arrêteront de ressasser les querelles du passé. »

« Nous avons trois ans pour préparer un projet »

Et après cette année 2015 difficile, Claude Roux l’affirme, il a « retrouvé l’appétit politique. » « J’ai l’envie de repartir et de préparer les échéances, en ce qui me concerne 2020 (les élections municipales, ndlr). Nous avons trois ans pour préparer un projet », poursuit-il. Dans une ville où le vote FN s’enracine, le centriste le sait, « nous aurons un gros challenge : faire comprendre aux citoyens que voter à l’aveugle n’apporte rien. La preuve, à Bagnols où il y a 25 % de cocus, les gens ont voté sans connaître le candidat et au bout d’un an et demi il y a une politique de la chaise vide (la tête de liste frontiste aux dernières municipales Stéphane Perez, exclu du FN, a choisi de ne plus se rendre aux conseils municipaux, ndlr). »

En attendant, pour préparer au mieux les prochaines échéances, une association de la droite du Gard rhodanien va se monter. « Je n’en suis pas à l’origine, précise Claude Roux. Mais nous allons commencer un travail de réflexion sur le fond. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “BAGNOLS Claude Roux (UDI) : « j’ai retrouvé l’appétit politique »”

  1. « Nous allons commencer un travail de reflexion… » Ne serait-il pas un peu temps ou déjà trop tard ? Encore faut-il savoir réfléchir en commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité