ActualitésSociété

NÎMES La Feria du rire en mode éco-responsable avec Ben

Ben a l'humour preste, ancré dans la société actuelle et offre une autre vision de la nouvelle scène française (Photo DR)
Ben a l'humour preste, ancré dans la société actuelle et offre une autre vision de la nouvelle scène française (Photo DR)

La Feria du rire n’en est plus à son coup d’essai et attire àl'Atria les foules qui veulent voir en quasi avant-première les talents de demain. Ben, humoriste, fait partie de la nouvelle génération qui monte sur scène pour évoquer le quotidien, souvent absurde, de la société actuelle.

La Feria du rire est aujourd’hui ancrée dans le paysage culturel de Nîmes. Le travail accompli par l’équipe qui gravite autour de Vincent Ribéra, l’organisateur, travaille bien et programme une qualité scénique assez incroyable, tapant souvent juste et très rarement faux. L'auditorium de l'Atria, salle d'environ 400 places, se prête parfaitement à l'exercice et ajoute une plus-value à ce festival qui n'en est pas un.

Chaque année, vous pouvez assister à une sorte de défilé qui égrène les stars montantes de l'humour français. Ce chapelet de rire est intercalé avec quelques personnalités à la notoriété qui n’est plus à faire mais qui souhaitent toujours être au plus proche de leur public et poursuivre leurs spectacles dans des salles de 400 places.

Cédric Ben Abdallah allias Ben, humoriste de son état, vous propose ce vendredi soir un spectacle frais et assez neuf dans son état d’esprit. Jouant avec les bonheurs et les malheurs de la société actuelle, il tourne en ridicule les choses qui nous font tourner la tête. En synthétisant son propos, il annonce un exemple en entame de sketch…

"Je dois vous avouer quelque chose. J’en ai un peu honte mais tant pis, j'ai un côté un peu écolo, pas complètement écologiste mais disons écolo-sensible. Cet aspect de ma personnalité me vaut souvent la remarque suivante : "C'est pas parce que tu manges bio que tu vivras plus longtemps" Alors je réponds timidement : "Oui mais avec le vieillissement de la population et les difficultés pour financer les retraites, c'est peut-être une bonne nouvelle"...

Si vous ne connaissez pas son nom, vous connaissez certainement son visage. En effet, il est passé par l’émission On ne demande qu’à en rire, produite par Laurent Ruquier sur France 2. Arrivé lors de la troisième saison, il fera son petit bout de chemin et réamorcera la pompe de la médiatisation. En 2014, il était sur le canapé rouge d’un certain Michel Drucker pour quelques sketches. Pour les amateurs de radio, il faisait également partie de la troupe de l’émission présentée par Stéphane Bern Le fou du roi sur France Inter.

Poésie avec des pointillés, musique sans sourdine et bien sûr un humour monté à sa sauce, le spectacle promet un renouvellement du genre, il est pour Ben, "le premier spectacle de l'histoire à faible consommation d'énergie !", tout est dit.

Novotel Atria, boulevard de Prague Nîmes. 20h30. Tarif : 29 euros. Réservation 04.67.50.39.56

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité