A la uneFaits Divers

AU PALAIS Une dernière chance pour un tout jeune délinquant

Palais de justice de Nîmes. DR
Palais de justice de Nîmes. DR

Ayoube a fêté ses 18 ans en août dernier. Ce jeune homme, bien connu de la justice pour mineurs, n’a pas profité de son passage à la majorité pour se calmer. Dans la nuit du 29 au 30 décembre, avec un copain mineur, il escalade le grillage d’une copropriété du Parc Georges Besse à Nîmes et force la porte d’une Clio qui finit dans un grillage. L’arrivée des policiers met fin à son entreprise.

-          Quelle idée saugrenue d’aller voler des voitures, soupire le président du tribunal correctionnel de Nîmes, Jean-Pierre Bandiera.

-          Je ne sais pas ce qui m’a pris. Je voulais juste un peu de sous en revendant les jantes.

-          Pourquoi, ça se vend bien les jantes d’une Clio ?, demande le magistrat.

-          Je ne sais pas, c’est mon collègue qui s’en occupe.

La stratégie d’Ayoube est simple et bien connue de la justice : il charge le mineur qui, du fait de son jeune âge, risque beaucoup moins. Mais le président n’est pas dupe :

-          Pourtant, vous avez déclaré devant les policiers que vous étiez passé par là deux jours plus tôt. C’était un repérage ?

-          Oui, je suis passé par là mais ce n’était pas pour repérer.

Le président s’agace des différentes versions mais n’insiste pas.

-          Et pourquoi avez-vous bougé ce véhicule ?

-          Mon collègue m’a dit de le pousser.

-          S’il vous avait dit de vous mettre dessous pour le soulever, vous l’auriez fait aussi ?

Ayoube ne bronche pas. Il écoute le président retracer son jeune parcours de vie comme sa scolarité, interrompue à 17 ans, alors qu’il suivait des cours de mécanique.

-          Vos études en mécanique n’ont pas bien marché puisque la voiture a fini dans le grillage, constate Jean-Pierre Bandiera.

Il s’étonne aussi qu’Ayoube devait justement commencer une formation en plomberie le jour de l’audience :

-          Souvent, une comparution immédiate correspond à un début de formation.

Cette fois, la comparution immédiate correspondait à un sérieux avertissement. Ayoube échappe à la prison ferme et se voit condamner à six mois avec sursis et une peine de 105 heures de travail d’intérêt général. Il devra également verser 400 euros d’amende.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité