Faits Divers

DANS NOS VILLAGES Après le drame, les arènes de Saint-Chaptes prêtes à revivre

Jean-Claude Mazaudier, maire de Saint-Chaptes, sur les lieux de l'accident. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Jean-Claude Mazaudier, maire de Saint-Chaptes, sur les lieux de l'accident. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Fermées depuis l'attaque d'un taureau dans les gradins en juin dernier, les arènes de Saint-Chaptes sont rouvertes depuis seulement quelques semaines. Des travaux de remise en état et de rénovation ont été réalisés.

6 juin 2015. Il est environ 17h30 lorsque la course camarguaise, organisée par le club taurin dans les arènes, vire au drame. Alors que le cinquième taureau de la course poursuit le raseteur, il bondit soudain dans les gradins. Quatre personnes assises au premier rang sont blessées, dont une fillette de 10 ans, deux dames et un homme de 40 ans. Ce dernier, très grièvement touché au niveau de l'abdomen et du pied, est transporté en état d'urgence absolue par les pompiers au centre hospitalier de Nîmes.

La manifestation est immédiatement stoppée et le maire, Jean-Claude Mazaudier, prend un arrêté pour fermer les arènes jusqu'à nouvel ordre. S'il n'était pas sur place au moment du drame, l'édile se souvient avoir entendu des bruits anormaux : "J'étais chez moi, j'entendais les gens crier. Je suis tout de suite allé voir ce qu'il se passait. On a frôlé la castastrophe".

Rien ne laisser présager ce type d'accident, extrêmement rare. "Toutes les conditions de sécurité étaient réunies. En plus, les barrières font 10 cm de hauteur de plus que la normale !", précise le maire. Mais il en fallait plus pour décourager la bête de 450 kg, qui a laissé des traces de son passage : la contre piste, les planches des gradins et la barrière de sécurité ont été abîmées. Des travaux de réparation ont dû être effectués pour rendre les arènes à nouveau accessibles. "Nous en avons profité pour rénover les sorties de secours en installant des portes anti-panique", ajoute Jean-Claude Mazaudier.

Les arènes s'apprêtent donc à démarrer une nouvelle saison. Dès le mois de mars, des entraînements sont organisés avant la prochaine course camarguaise officielle, prévue le 9 avril prochain.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité