Faits Divers

NÎMES Le tribunal de grande instance et le tribunal de commerce font leur rentrée

La procureure de la République Laure Beccuau. Photo Tony Duret / Objectif Gard
La procureure de la République Laure Beccuau. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Hier, les audiences solennelles de rentrée du tribunal de grande instance et du tribunal de commerce se sont tenues au Palais de justice de Nîmes.

Au tribunal de grande instance, les années passent et les besoins sont toujours aussi criants. « Les moyens humains de la justice doivent être étoffés », lance en introduction la présidente Catherine Lelong. Imitée, quelques instants plus tard, par la Procureure de la République Laure Beccuau qui a dénoncé le manque de moyens humains et budgétaires au sein de la juridiction nîmoise : « (…) manque de papiers, photocopieurs en panne, mobilier bancal, incertitudes de paiement pour les collaborateurs de la justice, manque d’effectif… » Pour se faire une idée, en 2015, 6 900 heures supplémentaires ont été comptabilisées ce qui correspond à quatre postes et demie de fonctionnaires à plein temps.

Malgré ces handicaps, Laure Beccuau a voulu souligner le formidable travail du parquet de Nîmes en 2015. Les résultats obtenus sont positifs : baisse de 5% de la délinquance en zone gendarmerie et chute de 28% des vols à main armée. Le nombre d’affaires poursuivies augmente sans cesse : 4 226 en 2016, 4 882 en 2014 et 5 188 en 2015 avec un taux de réponse de 87%. Le nombre de plaintes et de procès verbaux atteint 52 606 (entre janvier et octobre 2015) contre 57 104 en 2013 et 55 901 en 2014.

Au centre la présidente du tribunal de grande instance Catherine Lelong. Photo Tony Duret / Objectif gard
Au centre la présidente du tribunal de grande instance Catherine Lelong. Photo Tony Duret / Objectif gard

Devant le préfet du Gard Didier Lauga, du président de Nîmes Métropole Yvan Lachaud et de Christian Bastid pour le Département, la Procureure de la République a terminé son réquisitoire en annonçant qu’une nouvelle audience de comparution immédiate sera créée en mars 2016, le mardi matin. Elle entend enfin poursuivre son combat contre les cambriolages, les vols avec violence, les trafics illicites et la délinquance routière.

En fin de journée, sous la présidence de Michel Wolff, le tribunal de commerce a accueilli sept nouveaux juges qui représenteront les chefs d’entreprise et commerçants. Ce fût l’occasion d’apprendre que les procédures collectives au sein de la juridiction ont baissé de 2,5% en 2015 : 701 en 2015, 714 en 2014 et 784 en 2013. Grâce aux interventions du tribunal, 124 emplois ont été sauvegardés et 19 sanctions patrimoniales ont été prononcées.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité