A la uneActualitésSociété

NÎMES Des étudiants posent nus pour la bonne cause

Les étudiants de l'IFSI posent nus pour la bonne cause. Photo David Zaoui.
Les étudiants de l'IFSI posent nus pour la bonne cause. Photo David Zaoui.

Ils sont étudiants infirmiers à l'IFSI Croix Rouge et ont laissé la blouse aux vestiaires le temps d'une séance photo pour abattre les clichés autour de la profession, et récolter des fonds pour la Movember Foundation.

Jonathan, 22 ans, est en troisième année à l'IFSI. Derrière une apparence presque timide, un peu nonchalante, "je suis quand même un gros feignant", se cache un garçon qui a du cran et des idées plein la tête. C'est d'abord une plaisanterie, réaliser un calendrier type Dieu du stade, entre camarades de promo. Une première séance photo est initiée pour avoir un prototype, mais le rendu n'est pas à la hauteur. "On voulait un niveau au dessus, que cela ne tombe pas dans le vulgaire et soit plus professionnel" précise Alexandre, 20 ans, étudiant en deuxième année qui a lui aussi adhéré au projet. La direction de l'école est aussi séduite par le projet, tout comme le photographe David Zaoui qui accepte de travailler bénévolement.

"On casse les codes comme le fantasme de l'infirmière"

Les étudiants de l'IFSI posent nus pour la bonne cause. Photo David Zaoui.
Les étudiants de l'IFSI posent nus pour la bonne cause. Photo David Zaoui.

Derrière cette série de photo où douze élèves exclusivement masculins suivent une mise en scène brillamment orchestrée se posent la question du sexisme dans le milieu médical. "Les gens pensent qu'il n'y a que des infirmières. Quand ils voient un homme, ils pensent qu'on est médecin". Si cela pouvait être le cas il y a fort longtemps, lorsque la profession était pratiqué par des ordres de religieuses de façon bénévole, aujourd'hui la tendance semble prouver le contraire. 15 % des étudiants en deuxième et troisième année de l'IFSI sont des hommes. Dans un premier temps, le calendrier n'a pas fait l'unanimité de la profession qui a vu d'un mauvais œil ces clichés suggestifs qui mettent en lumière des situations de la vie d'un infirmier : la relève, prise de tension, la toilette, les vestiaires, derrière un érotisme à peine caché.

Vendus 10 € dans plusieurs points de vente (Jeans Center, G-Star, Pharmacie Nîmes Etoile, coiffeur Sebastien Goujon) la totalité des fonds sera reversé à la Movember Foundation, organisation australienne qui finance la recherche sur les maladies dont les pathologies sont spécifiques aux hommes, cancer de la prostate ou des testicules.

Sur facebook : www.facebook.com/calendrieretudiantsinfirmiers/

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité