A la uneActualités

ALERTE Episode de pollution ce mardi 26 et mercredi 27 janvier 2016 sur le Gard

Capture d’écran 2016-01-26 à 14.14.23

Air Languedoc-Roussillon vient d'émettre un bulletin de vigilance concernant un épisode de pollution de niveau 2 sur le Gard pour ce mardi 26 et mercredi 27 janvier 2016. Le taux de 50 unités par mètre cube d'air en 24h étant atteint. Il s'agit d'une pollution de l'air par les particules en suspension.

Les particules ou poussières proviennent de sources naturelles (sel de mer, feux de forêt et érosion des sols par le vent) comme d’activités humaines (transport, chauffage, industries). Selon leur taille, elles pénètrent plus ou moins dans l’appareil respiratoire et sont donc plus ou moins dangereuses. Leur dangerosité dépend également de leur composition.

En cas de risque ou de constat d’épisode de pollution, un dispositif préfectoral comportant deux niveaux est mis en place. Au seuil d’information et recommandations (niveau actuel), une exposition de courte durée présente un risque pour la santé humaine de certaines populations sensibles. Au seuil d’alerte (niveau non atteint dans le Gard à ce stade), une exposition de courte durée présente un risque pour la santé de l’ensemble de la population. Ainsi, des mesures d’urgence de restriction des activités polluantes sont obligatoires.

Recommandations de protection individuelle

Populations vulnérables : Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques

Populations sensibles : Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

- Limitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe.

- Limitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu'à l'intérieur.

- En cas de symptômes ou d'inquiétude, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin.

 

Population générale : Il n’est pas nécessaire de modifier vos activités habituelles.

 

Recommandations pour limiter les émissions de polluants

A la maison / au travail :

- Respectez l’interdiction de brûlage à l’air libre et l’encadrement des dérogations.

- Arrêtez, en période de chauffe, l’utilisation des appareils de combustion de biomasse non performants (foyers ouverts, poêles acquis avant 2002)

- Maîtrisez la température dans les bâtiments (chauffage ou climatisation).

 

Déplacements :

- Différez, si possible, les déplacements pouvant l’être

- Limitez, pour les déplacements privés et professionnels, l’usage des véhicules automobiles par recours au covoiturage et aux transports en commun.

- Privilégiez pour les trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche à pied, vélo)

Agriculteurs - Reportez les épandages agricoles de fertilisants ainsi que les travaux du sol.

 

Industriels :

- Reportez les émissions d'oxyde d'azote, particules et composés organiques volatils à la fin des épisodes de pollution.

 

Informations complémentaires

www.air-lr.org

www.languedoc-roussillon. developpement-durable.gouv.fr rubrique « air-climat-énergie-bâtiment-construction » puis « qualité de l’air »

www.ars.languedocroussillon.sante.fr rubrique « votre santé » puis « votre environnement » puis « Air »

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ALERTE Episode de pollution ce mardi 26 et mercredi 27 janvier 2016 sur le Gard”

  1. Entre la pollution des sols en Cévennes et celle de l’air , le secteur va être de – en – accueillant. La pollution se généralise. Passées les grandes déclarations médiatiques, nos élus les oublient pour se lancer dans de grands projets pollueurs (NDDL est le plus emblématique). A noter aussi le rôle néfaste de l’agriculture intensive, agro-chimique, de la FNSEA et de Monsanto et Cie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité