A la uneActualitésSociété

FAT DU JOUR Au Chemin-bas d’Avignon, la fresque du vivre-ensemble

Des jeunes du quartier Chemin-bas devant la fresque qu'ils ont réalisé sur les murs de la crèche Mosaïque. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Des jeunes du quartier Chemin-bas devant la fresque qu'ils ont réalisé sur les murs de la crèche Mosaïque. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

La crèche Mosaïque, reprise en gestion par l'association Samuel Vincent, a été repeinte par des jeunes du quartier pour qu'ils s'approprient le lieu.

Un simple coup de peinture peut parfois créer du lien. C'était en tout cas l'objectif de l'association Présence 30 qui lutte pour réhabiliter les quartiers nîmois, en partenariat avec le Centre social André Malraux. Il y a trois ans, lorsque l'association Samuel Vincent reprend en gestion la crèche située au centre du Chemin-bas d'Avignon, la situation est délicate. Incivilité et insécurité sont les sentiments évoqués par les habitants pour qualifier la zone où des bandes de jeunes squattent le toit de la crèche, et commettent des dégradations. Avec la police municipale, une première étape de mise en sécurité des lieux est effectuée. "Nous sommes même passés très près d'un accident explique Christian Bastid, conseiller départemental et municipal. Un début d'incendie, il y a quelques années aurait pu faire disparaitre ce service public pour des raisons criminelles, et on aurait sacrifié les habitats du quartier, et ce vivre-ensemble".

mobiliser les jeunes, favoriser le brassage culturel

L'intervention de l'association nouvellement gestionnaire permettra aussi de développer un aspect éducatif autour du bâtiment en mauvais état. L'idée était de mobiliser les jeunes du quartier, pour qu'ils s'approprient le lieu et le respect. Une candidature est envoyée suite à un appel à projet sur la citoyenneté lancé par la mairie.

Après acceptation du dossier, le Centre social, l'association Samuel Vincent et Présence 30 unissent leurs forces et font intervenir ces jeunes, des adolescents pour la plupart, dont certains sont issus du club de boxe Muay Thaï. Leur fresque, d'un bleu azur évoquant un paysage serein et paisible, financée par la CAF du Gard et la Direction Départemental de la Cohésion Sociale, recouvre une grande partie des murs de la crèche. Elle est un outil, pour garantir la mixité, "Vous êtes les meilleurs exemples que l'on peut donner en ces temps un peu trouble" a estimé l'adjoint à la ville de Nîmes Laurent Burgoa en s'adressant aux jeunes auteurs de l’œuvre. "Être citoyen, c'est faire en sorte de participer à la citoyenneté et faire passer un message de respect" a ajouté Christian Bastid.

Si une partie de la crèche reste à finir, les participants seront récompensés, en contre partie, d'un séjour à la neige.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité