Politique

GARD Les voeux très politiques de Christian Bastid (PCF)

Amal Couvreur et Christian Bastid, élus sur le canton de Nîmes 2.
Amal Couvreur et Christian Bastid, élus sur le canton de Nîmes 2.

État d’urgence, déchéance de nationalité et budget 2016 du Département… Autant de sujets sur lesquels s’est attardé le président du groupe PCF lors de ses voeux, mardi soir. 

Le président du groupe PCF au Département a présenté, mardi soir, ses voeux aux côtés de sa binôme, Amal Couvreur (non-encartée). Dans la salle André Malraux, Christian Bastid a prononcé un long discours marqué par les attentats terroristes qui ont ensanglanté la France, l’année dernière. « Nous portons tous, en nous, assez de volonté et d’amour, pour résister », espère l’élu avant de s’arrêter sur la question de l’État d’urgence : « je ne pense pas que la prolongation de l’état d’urgence soit une bonne chose (…) Si les premières semaines ont amené quelques résultats pour prévenir d’autres attentats, nous avons atteint les limites de son efficacité ». Par ailleurs « reconduire l’état d’urgence (…) serait une mesure dangereuse pour la république. Ne serait-ce pas donner raison à Daesh que de réduire les libertés publiques dans notre pays ? » ,interroge-t-il.

Vient ensuite d'autres questions, comme celle de la déchéance de nationalité. Les communistes y sont farouchement opposés : « Qui peut croire qu’un fanatique soit attaché à la nationalité française ou à une autre, au point de renoncer à mettre en œuvre une action terroriste ? (…) Pourquoi catégoriser les Français ? Ceci est en complète opposition avec les droits de l’homme, avec l’esprit de la république voulu par ses pères fondateurs et enrichi par des générations de ses défenseurs ».

Département : « Nous devons faire des efforts à tous les niveaux »

Après la politique nationale, le communiste s’est attardé sur la locale qui comprend également de nombreux enjeux. Pour boucler le budget 2016, la Majorité cherche touts azimuts des économies : « Nous devons faire des efforts à tous les niveaux. Les budgets de toutes les structures, associations, sportives, économiques, doivent tenir compte de notre difficulté. Il nous faut voir ensemble où nous pouvons réduire sans pénaliser le but de nos actions et de nos projets », reconnaît Christian Bastid qui appelle les acteurs à « innover, inventer des idées, des formes participatives avec vos adhérents. Faites jouer la solidarité ».

Enfin, l’élu PCF rappelle les 4,5 M d’€ que l’Etat a versé au département du Gard cette année. Une aide exceptionnelle qui, toutefois, est loin de recouvrir ce que le gouvernement doit aux départements pour compenser la décentralisation du RSA et de l’APA de 2004. « L'Etat devrait orienter vers les départements les 15 Mds, sur 41, qu’il s’apprête à verser aux entreprises au titre du CICE (Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi) », conclut Christian Bastid. Un souhait pour 2016 qui s'apparente certainement plus au voeu pieux...

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GARD Les voeux très politiques de Christian Bastid (PCF)”

  1. Non non non M. BASTID avant de citer des textes fondateurs sur les droits de l’Homme, au moins lisez-les et ne répétez pas les consignes du national.
    Les politiques ne sont plus ceux qu’ils étaient décidément

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité