A la une

DANS NOS VILLAGES La mécanique, de la passion à la transmission pour Romain Gisselman

Photo : Coralie Mollaret.
Romain Gisselman, garagiste à Beauvoisin. Photo : Coralie Mollaret.

À 31 ans, le jeune homme originaire du Nord-Pas-de-Calais a ouvert son garage à Beauvoisin avec la volonté de transmettre sa passion à ses clients. 

Romain Gisselman a comme on dit, des mains en or. À 31 ans, le jeune homme, dont le nom et l’accent trahissent sans difficulté ses origines nordistes, s’est installé il y a peu à Beauvoisin. Une petite commune, à quelques kilomètres de Vauvert, où cohabitent 4 500 âmes. C’est ici, chez lui, à la frontière qui sépare Beauvoisin de Générac que Romain a installé son garage R1. La mécanique ? « Le dada » de ce jeune père de famille, diplômé d’un bac pro et enrichi de six années d’expérience en concession automobile. « J’ai toujours aimé bricoler. Au début, c’étaient des vélos, des mobylettes puis maintenant des voitures », retrace le passionné. Dans son atelier, la radio qui tourne en boucle laisse échapper des musiques entraînantes pour accompagner le garagiste, engouffré dans les moteurs de ces monstres mécaniques.

Auto-entrepreneur, Romain est reconnu comme travailleur handicapé suite à un accident de voiture. Il a ainsi pu bénéficier d’une aide du Département pour se lancer dans le monde de l’entreprenariat. « Rigoureux », « organisé » et « honnête », ses tarifs, peu élevés sont au forfait : « que je passe 4 ou 8 heures sur une réparation, le prix sera le même. Moi, j’aime prendre le temps qu’il faut pour bien faire mon travail », assure-t-il. Comptez 25 € pour la vidange (filtre à huile) avec un contrôle visuel de la voiture, 22 € pour de plaquettes de frein ou 172 € pour la distribution*.

Sa clientèle est issue pour l'instant du bouche-à-oreille. Alors, pour se faire connaître, Romain s’investit dans la vie locale. Membre de l’association des parents d’élèves de l’école maternelle de Beauvoisin, il a offert pour le loto un entretien mécanique pour un montant de départ de 70 €.

Initiation à la mécanique 

Plus tard, il aimerait transmettre son amour de la mécanique à ses clients qui le souhaitent. « Cela plaira sans doute aux jeunes et aux retraités qui ont un peu plus de temps que les actifs », pense-t-il. Une charte a déjà été établie dans ce sens. Reste plus qu’à régler les questions d’assurance avant de pouvoir partir sur les chapeaux de roues…

*Prix des pièces non compris. 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité