Actualités

UZÈS Mas Careiron : le directeur par intérim veut « repartir sur d’autres bases »

Roman Cencic, directeur de l'hôpital d'Alès et nouveau directeur par intérim du Mas Careiron (Photo d'archives : Eloïse Levesque / Objectif Gard)
Roman Cencic, directeur de l'hôpital d'Alès et nouveau directeur par intérim du Mas Careiron (Photo d'archives : Eloïse Levesque / Objectif Gard)

Le directeur du centre hospitalier d’Alès Roman Cencic a été nommé fin janvier par l’ARS directeur par intérim du centre hospitalier uzétien.

Il supplée Pierre Nogrette, directeur depuis l’été 2014 et en arrêt maladie depuis plusieurs semaines.

« Il n’y avait pas de signature d’accords prévue »

« C’est une procédure habituelle et classique », précise-t-il, compte tenu que l’arrêt de travail de Pierre Nogrette a été prolongé. Et le directeur par intérim l’affirme : il ne remplace pas Audrey Puel, « qui n’avait été ni nommée, ni relevée », contrairement à ce que nous indiquions le 2 février dernier. Si cette dernière reste dans l’équipe de direction, elle n’a jamais eu le poste, dont acte.

En attendant, le Mas Careiron a de nouveau un directeur, et même si c’est par intérim, Roman Cencic est là « pour au moins quelques mois », vu que « Pierre Nogrette ne reviendra pas. » Alors le directeur par intérim veut « repartir sur d’autres bases » concernant le conflit qui oppose direction et syndicats depuis un an et demi et l’affirme : « il n’y avait pas de signature d’accords prévue le 28 janvier, mais un cycle de négociation. »

Quant à l’inspection de l’IGAS, Roman Cencic dit « attendre ses conclusions pour reprendre les négociations » et estime que « les accords qui s’appliquent actuellement sont largement dérogatoires du droit commun, mais l’IGAS fera ses préconisations et j’aurai une feuille de route. »

Plus largement, le directeur par intérim veut tourner la page, « remobiliser l’établissement pour remettre le patient au centre, et travailler sur un nouveau projet d’établissement. » Reste à voir s’il emportera l’adhésion du personnel et des médecins d’un centre hospitalier où l’ambiance reste marquée par plus d’un an et demi de conflit.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité