Actualités

IL Y A 4 ANS… Le braqué est devenu le braqueur

Toujours en tête de leur poule de Fédérale 2, les nîmois veulent braquer tous les points d'ici la fin de saison (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Toujours en tête de leur poule de Fédérale 2, les nîmois veulent braquer tous les points d'ici la fin de saison (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

En 4 ans, les choses changent. Alors nommé RCNG et évoluant en Fédérale 1, on apprenait que le club de rugby de Nîmes venait de se faire cambrioler au cours du week-end. "Pour la quatrième fois, les locaux du siège du RCNG et des permanents de la Mairie au Stade Kaufmann ont été dévastés, provoquant un sentiment de désapprobation mais aussi d'amertume".

"Vandalisme, acharnement ou volonté de nuire", les casseurs  se seraient "acharnés à souiller des documents, détruire matériel et installations, sans négliger d'emporter ordinateurs, téléphones et équipements sportifs" évoquent alors les responsables du club qui insistent également sur l’implication des bénévoles de la structure "au profit des jeunes des quartiers".

L'épanouissement de la jeunesse était et demeure le seul but des équipes dirigeantes du club et voir tant de violence, d'incivisme et de manque de respect ne plait pas dans un monde où les valeurs sociétales sont bien loin de celles proposées par ces cambrioleurs... Le préjudice était "très important, une enquête avait été ouverte".

Aujourd'hui en Fédérale 2, le club ne subit plus les affres des cambrioleurs... Ce sont eux qui cambriolent! En effet, à la tête de sa poule, prête à montée à l'échelon supérieur et à entrer un peu plus dans le monde professionnel, l'équipe première a des ambitions et grappille un maximum de points depuis le début de la saison. Déjà, pour aller plus loin dans le rêve, il faudra braquer tous les points possibles et imaginables sur pré jusqu'à la fin du championnat. Ensuite, le club permet à celles et ceux qui aiment le RCN, de donner à la hauteur de leur envie, une piécette qui servira au club en cas de montée.

250000 euros sont nécessaires pour éponger les dettes et accéder de manière sûre à la Fédérale 1. Cette campagne de financement participatif en appelle à la mobilisation générale. L'agglomération de Nîmes comporte environ 250000 habitants. Pour le club, le "braquage parfait" serait que chacun donne un euro!

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité