Politique

POLITIQUE L’euro-député Eric Andrieu en visite dans les Cévennes

Le député européen (à droite) en visite à l'action Collective d'Insertion "Cantarelle", dans le quartier Rochebelle à Alès. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Le député européen (à droite) en visite à l'action Collective d'Insertion "Cantarelle", dans le quartier Rochebelle à Alès. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Ce lundi, le député européen Eric Andrieu était en déplacement sur le bassin alésien. Objectif : rencontrer les acteurs économiques relevant de la politique européenne, un producteur bio et une association d'insertion.

Eric Andrieu, député au Parlement européen pour la circonscription Sud-Ouest depuis 2012, le martèle sans relâche : "Sur un mois, on passe une semaine à Strasbourg et trois semaines à Bruxelles. On peut très vite être déconnecté". Pour rester "connecté", le Narbonnais utilise ses semaines "vertes" pour aller sur le terrain. Ce lundi, il était en Cévennes.

Harmonisation des réglementations bio

Première visite au sein de l'entreprise Senfas, basée à St-Privat-des-Vieux, et spécialisée dans la fabrication et la distribution de produits bio. Le député est en effet vice-président de la commission agriculture, il planche actuellement sur une nouvelle réglementation du bio qui fait débat au sommet des instances européennes. La Commission de Bruxelles souhaite notamment interdire la pratique du conventionnel et du bio sur le même site. Une proposition qui ne convient pas au député PS : "On ne peut pas passer du premier au second du jour au lendemain. Il faut en moyenne 5 ans pour faire une transition. Elle est nécessaire. Aujourd'hui, 25 % des exploitations bio françaises sont mixtes", assure-t-il à la sortie de sa visite alésienne.

Autres sujets sur la table : l'harmonisation des seuils de pollution, des contrôles et des importations. "Un produit non contrôlé ne doit pas pouvoir être importé. Aujourd'hui, c'est un peu borderline", déplore-t-il. De fait, les organismes de contrôles sont différents selon les Etats. "Le travail est énorme, mais ça doit changer", souhaite l'élu.

Valorisation des Fonds européens

Eric Andrieu a poursuivi sa tournée cévenole par un déjeuner avec une dizaine d'élus et militants PS locaux, à La table des jardiniers, dans le quartier alésien de Rochebelle. Loin d'être un restaurant comme les autres, il s'agit d'une association d'insertion destinée aux personnes éloignées de l'emploi et bénéficiaires du RSA. Elle est co-financée par le Fonds social européen. "Les personnes que nous accueillons sont bénévoles et travaillent notamment sur un jardin bio 4 demi-journées par semaine. Nous souhaitons ainsi lever les freins à l'emploi, redonner la confiance", rappelle Christophe Clauzel, président de la structure et secrétaire de la section PS d'Alès. Le lieu accueille aujourd'hui 30 bénéficiaires.

Avant de rejoindre Aubenas, en Ardèche, pour une conférence sur le bio ce soir, l'euro-député socialiste a rencontré les dirigeants de la bambouseraie de Générargues, acteur touristique majeur du territoire.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité