ActualitésSociété

CAVEIRAC La participation citoyenne arrive et rassure les habitants

Gérard Trauchessec, Maire de Caveirac et Didier Lauga, Préfet du Gard, signent la convention de "Participation citoyenne" (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Gérard Trauchessec, Maire de Caveirac et Didier Lauga, Préfet du Gard, signent la convention de "Participation citoyenne" (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

Caveirac est un village de moins de 5000 habitants et le maire, Gérard Trauchessec, vient de signer en collaboration avec le Préfet et la gendarmerie, une convention de "participation citoyenne" qui verra ses administrés veiller les uns sur les autres.

C'est dans une salle très médiévale et très appréciée par le nouveau Préfet Didier Lauga, que vient d'être signée une convention de partenariat autour de l'opération "participation citoyenne". Afin de réussir cette opération, l'engagement du maire dans le champ de la prévention de la délinquance et de la tranquillité publique doit être important. L'idée est de renforcer les solidarités de voisinage en créant ou recréant du lien social et surtout en essayant d'inverser le sentiment d’insécurité en rassurant les citoyens et en dissuadant les délinquants.

Pour cela, pas moins de 22 référents de quartiers accompagnent la mairie et la gendarmerie dans cette aventure. "Si on nous demandait de faire la même chose dans les domaines de la vie quotidienne, la France irait mieux!" pouvait-on entendre de la bouche d'un référent de quartier. "L'union a toujours fait la force" explique un autre membre de l'opération. Et ces 22 personnes représentent un véritable point d'appui à cette démarche citoyenne car, si certains d'entre eux ne se connaissent pas, ils ont profité de la signature de la convention pour s'apprivoiser. Preuve que l'idée de base fonctionne déjà.

"Cette opération est fédératrice et nous travaillons dessus depuis des mois. La "Participation citoyenne" est un élément de sécurité et de qualité de vie non négligeable quand on est dans une commune aussi vaste et peuplée que Caveirac. Tous les quartiers sont représentés, on a fait du porte à porte pour expliquer aux caveiracois le dispositif en détail et la mission des référents. Nous ne voulons pas de cow-boy mais nous n'allons pas nous arrêter là... Nous travaillons avec Nîmes Métropole sur la mise en place de videoprotection et sur la mutualisation de la sécurité avec la police de Clarensac. Cet été, nous aurons des renforts venus de la police Mayotte! En effet, pendant 5 ou 6 mois, 2 stagiaires par mois viendront parfaire leur formation!" explique le maire Gérard Trauchessec.

Pour Didier Lauga, Préfet du Gard, "Caveirac est la 32ème commune signataire dans le Gard. Cela va produire un effet positif car les chiffres concernant les cambriolages dans le département sont en baisse depuis 2011 (NDLR -2000 cambriolages). Pour l'instant, aucune dérive n'est à constater car cette opération ne signifie pas que l'on met en place une milice ou une garde spéciale! La sécurité doit être partagée, coproduite, et, même si l’État doit donner les moyens d'agir, c'est avant tout l'affaire de tous. Depuis les événements tragiques de 2015, la volonté d'union est claire et cette convention n'est pas un discours de circonstance, c'est essentiel et je suis certain que cela va porter ses fruits".

Comme les panneaux ne poussent pas seuls sur les bords des routes, une délégation est allée planter quelques pancartes qui avertissent que, dans le village, un oeil sera toujours posé sur celui ou celle qui est prêt à commettre une faute.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “CAVEIRAC La participation citoyenne arrive et rassure les habitants”

  1. en gros, le préfet du Gard met en place à Caveirac ce que le préfet de l’Hérault refuse à Ménard pour la ville de Béziers, une milice municipale ?

    1. votre observation est blessante et insultante à l’égard de citoyens honnêtes. Cher critique, allez expliquer aux 32 communes du Gard qu’elles sont des adeptes de milice. Je pense, cher Monsieur, que votre cœur penche surtout du côté de ceux qui bafouent la loi.

  2. pas du tout je n’insulte personne, je trouve au contraire que c’est une bonne idée, mais avouez qu’à Béziers, le projet de Menard était le même et que tout le monde l’a crititqué, aussi bien au niveau politique, qu’au niveau de l’Etat ou des media
    (définition de milice d’après le dictionnaire de l’académie française: formation constituée par les bourgeois des villes en vue d’assurer la protection de leur cité)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité