ActualitésPolitique

INTERCOMMUNALITES Alès : vers une agglo à 100 ?

Les élus, présents pour cette dernière réunion de la CDCI (Photo Anthony Maurin)
Les élus, présents pour cette dernière réunion de la CDCI (Photo Anthony Maurin)

Troisième et dernière réunion de la Commission Départementale de la Coopération Intercommunale avant la date fatidique du 31 mars, date à laquelle le schéma intercommunal sera définitivement publié par le Préfet.

Les bouleversements annoncés pour la dernière ligne droite ne seront pas ou seront minimes... Six amendements étaient à l'ordre du jour de la CDCI, 38 élus (maires, présidents de communautés de communes... et Préfet) étaient présents pour prendre part à la réunion et au vote de ces questions subsidiaires de découpe départementale.

"Je dois publier le schéma intercommunal avant le 31 mars donc je le signerai le 30 mars au plus tard. Ensuite, nous aurons jusqu'au 15 juin pour prendre des arrêtés de périmètres durant 75 jours de consultations pour une entrée en vigueur définitive du schéma au 1er janvier 2017. C'est donc la 3ème et dernière réunion de la CDCI dans cette phase précise" note Didier Lauga, Préfet du Gard.

Pour Bernard Clément, maire de Domessargues, après les votes de la semaine dernière, un maintien en l'état de la communauté de communes Leins Gardonnenque est encore possible, impératif et démocratique. "Nous poursuivons notre action car nous n'avons aucune garantie quant aux compétences et à leurs transferts! Quel impact cela aura-t-il sur notre fiscalité? Nul ne peut le dire... Comment 12 communes de Leins Gardonnenque vont-elles fusionner vers l'agglomération de Nîmes? Demain, l'ensemble de nos contribuables devra payer! Tout est fait pour réduire l'espace de démocratie de proximité et le lien entre les élus et les citoyens est coupé. Répondons au mieux aux demandes des gardois, nous voilà bien loin de la décentralisation, bien loin de la coopération librement consentie! Les 14 conseils municipaux y compris Moussac et Parignargues (NDLR qui devaient partir vers Sommières et uzès), sont d'accord pour maintenir en l'état la structure. De votre vote dépend notre avenir, une dérogation est encore possible et personne n'ira en justice". Au vote, 11 voix pour l'amendement, 0 contre et 30 abstentions.

Cinq autres amendements étaient proposés au vote. Concernant le retrait (de Leins Gardonnenque) de la commune de Saint-Mamert-du-Gard pour ne pas aller vers Nîmes Métropole et prendre plus de temps pour choisir entre le Pays de Sommières et l'agglo nîmoise 0 voix pour, 30 contre et 12 abstentions.

Cèze-Cévennes entre dans la course

Attendu en coulisses, un amendement a également été proposé par Jean-Pierre de Faria, Vice-président en charge du développement économique de la communauté de communes Cèze-Cévennes, et maire de St-Ambroix. Pour éviter de se retrouver seul et enclavé, il a proposé un rapprochement avec Vivre en Cévennes, le Pays Grand'Combien et Hautes Cévennes, vers Alès Agglo qui comporterait 100 communes regroupant tout le nord du département. 12 voix pour, 6 contre et 24 abstentions parmi les élus. Concernant l'amendement pour la fusion des quatre plus petites communautés de communes, aucune voix ne s'est prononcée pour, 10 contre et 32 se sont abstenues. L'idée semble donc rejetée mais rien n'est définitif, en attendant la décision du Préfet.

Sur le rattachement des communes de Ponteils-et-Bresis et Malons-et-Elze (sans Concoules qui partirait vers Alès) à Villefort qui est en Lozère, ce qui pourrait poser problème, 38 élus sont pour, aucun contre et 2 se sont abstenus.

Concernant le retrait d'Aramon de la Communauté de communes du Pont-du-Gard, même si le Préfet convient "que la situation est très compliquée pour la commune, nous allons nous réunir prochainement sur ce cas", 3 élus se sont prononcés pour, 9 contre et 30 se sont abstenus.

"Tu me soutiens ou tu me mets au fond du trou" dit Bernard Clément à Yvan Lachaud concernant l'éclatement de la Communauté de communes de Leins Gardonnenque (photo Anthony Maurin)
"Tu me soutiens ou tu me mets au fond du trou" dit Bernard Clément à Yvan Lachaud (Président de l'agglo nîmoise) concernant l'éclatement de la Communauté de communes de Leins Gardonnenque (photo Anthony Maurin)

Lire aussi :

INTERCOMMUNALITES Imbroglio autour d'Alès Agglo, la fin pour Leins Gardonnenque

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “INTERCOMMUNALITES Alès : vers une agglo à 100 ?”

  1. Au-revoir la démocratie locale. La complicité de certains élus y compris PC pour la torpiller fait douter de la valeur de leurs engagements. Politiciens comme les autres.
    Fallait faire voter les citoyens comme à Massillargues et à Tornac pour savoir où ils veulent partir ou rester.
    A l’entrée des commune de Leins Gardonnenque faudra mettre le panneau : R.I.P DEMOCRATIE LOCALE.

  2. Beaucoup trop d’hommes et beaucoup trop de politicards pour assurer une véritable démocratie. A quand la parité pour décider de l’avenir des populations ?

  3. Ce qui est désolant dans la disparition de la belle communauté de communes Leins Gardonnenque, c’est que le seul critère est celui du nombre d’habitants (dont on n’a d’ailleurs pas demandé l’avis). On va « mélanger » des communes qui n’ont ni le même mode de vie, ni les mêmes critères de développement…. Pour quel objectif ?
    Et puis, lorsque l’on assiste à une réunion du CDIC, on est édifié….. La moitié des participants roupille et beaucoup se contentent de voter en s’abstenant. Quelle belle image de la démocratie !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité