Politique

ALÈS Écoliers et collégiens font la connaissance du député

Fabrice Verdier à l'école primaire de Tamaris. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Fabrice Verdier à l'école primaire de Tamaris. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Les élèves de CM2 de l'école de Tamaris et certains collégiens de l'établissement Jean Moulin ont planché pendant plusieurs semaines sur la rédaction d'une proposition de loi. Ce jeudi, ils ont rencontré le député Fabrice Verdier pour lui présenter le résultat de leur travail.

Ils ont entre 10 et 12 ans et participent à l'opération « Parlement des enfants ». Pour ce concours, organisé par l'Éducation nationale, les élèves étaient chargés d'écrire une proposition de loi sur le thème des enjeux du réchauffement climatique. Ils ont rendu leur copie il y a quelques jours.

Hier après-midi, le député de la quatrième circonscription, Fabrice Verdier, est venu directement en classe pour écouter la proposition des enfants. Ces derniers ont rédigé quatre articles correspondant à quatre actions à mettre en œuvre dans les établissements scolaires : journée « venir à l'école sans voiture », achat de poubelles spécifiques pour favoriser le recyclage du papier, installation de robinets à capteurs de mouvement et de bacs récupérateurs d'eau de pluie, et mise en place de plafonniers avec détecteurs de mouvement et d'ampoules à basse consommation.

Mais une fois leur projet présenté, les élèves avaient une envie irrépressible de poser leurs questions au député, pour mieux comprendre son métier : « Avez-vous déjà parlé au président de la République ? », « Comment votre semaine s'organise entre Paris et Alès ? », « Devez-vous porter une tenue particulière pour entrer à l'Assemblée nationale ? », « Combien ça gagne un député ? », « Vous allez faire quoi si vous êtes pas réélu ? ». Pendant près d'une heure, Fabrice Verdier s'est prêté de manière décomplexée au jeu des questions-réponses. « Il y a beaucoup de fraîcheur, de spontanéité et une naïveté très positive dans ces échanges. Je regrette d'être aussi peu invité dans les établissements scolaires car je pense que les jeunes aiment parler de choses concrètes comme cet après-midi », observe l'élu.

Quant à leur travail de « jeunes parlementaires », un jury national sélectionnera début mai les quatre meilleures propositions de loi, avant un vote électronique sur le site du Parlement des enfants. Le 22 juin, la classe dont la proposition a recueilli le plus grand nombre de suffrages se verra remettre un prix à l'Assemblée nationale.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité