A la uneActualités

FERIA DE NÎMES La jeunesse mise en valeur sous l’oeil averti de l’expérience

Septembre 2012... Peut-être le dernier paseo de Jose Tomas à Nîmes (Photo Anthony Maurin).
Septembre 2012... Peut-être le dernier paseo de Jose Tomas à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

C'est un moment de la vie nîmoise très attendu par le peuple du toro. Simon Casas, directeur des arènes de Nîmes, a dévoilé les cartels de la prochaine Feria de Pentecôte qui se déroulera du 12 au 16 mai.

Pour Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes "C'est une annonce toujours prestigieuse et Simon Casas a une nouvelle fois fait un travail remarquable avec de nombreux événements. Nîmes sera la plus belle feria de France et peut-être d'Europe!".

Salle du Conseil municipal archicomble, presse et badauds étanchaient leur soif de toros par les paroles de l'empresa Simon Casas qui s'est ému d'une telle assemblée. "Votre présence et votre fidélité sont des motifs d'encouragement et de motivation même si j'organise beaucoup de ferias de la géographie taurine! Quand je dis je, il faudrait dire nous... Simon Casas Production est une société nîmoise, elle nous appartient à tous et je compte bien candidater pour la prochaine adjudication des arènes de Madrid. Beaucoup semblent l'oublier mais il y a encore quelques décades, être Français et dans les toros était inconcevable. Aujourd'hui la tauromachie est notre identité, notre culture et notre savoir. La tauromachie est un art de la réflexion en quête de justice et de beauté. Je suis contre le manichéisme de certains, le cœur nourrit l'esprit!".

Andy Younes, l'Arlésien, fera son troisième paseo à Nîmes (Photo Anthony Maurin)
Andy Younes, l'Arlésien, fera son troisième paseo à Nîmes (Photo Anthony Maurin)

Et le cœur de l'aficion sera nourri par l'esprit mais risque d'être rapidement à satiété tant les figuras de la tauromachie seront présentes dans la cité des Antonin. "D'habitude, les cartels sont dévoilés avant la conférence de presse qui doit les annoncer... Cette année ce n'est pas le cas alors, au lieu d'une simple rencontre, car il paraît que je suis clivent, je suis content de pouvoir vous les annoncer! Nous sommes dans l’œil du cyclone de notre société. Il y a une perte des valeurs, des votes d'errance, de tristesse, de protestation mais ces voix devraient plutôt s'inspirer des valeurs humanistes. Dans nos arènes, ces valeurs sont mises en scène et rappelées à chaque instant. Traitez la tauromachie comme un art, comme une culture et évitez les conflits, il y en a assez comme ça!" brosse Simon Casas.

"Cette feria sera placée sous un double sceau. L'extrême qualité des cartels et leur ouverture vers l'avenir représenté par tous les toreros émergents. C'est un véritable mélange de vedettes reconnues et de jeunes qui fondent cette feria de Pentecôte 2016. Seuls manquent à l'appel Talavante et Jose Tomas. Le premier fera quelque chose de spécial au mois de septembre pour la feria des Vendanges. Pour le second, je rêve de le voir à nouveau toréer à Nîmes, nous menons une réflexion avec lui pour la feria des Vendanges mais je ne peux pas dire qu'il viendra. Il a une sorte d'angoisse, c'est normal, comment revenir à l'endroit où il a été aussi grand?" poursuit Simon Casas.

El Juli sera le parrain d'Alvaro Lorenzo qui aura pour témoin le Français Sébastien Castella (Photo Anthony Maurin)
El Juli sera le parrain d'Alvaro Lorenzo qui aura pour témoin le Français Sébastien Castella (Photo Anthony Maurin)

Alors venons-en à ces fameux cartels... La feria débutera le jeudi 12 au soir par une course camarguaise comptant pour le Trophée des As et réunissant le gotha de la bouvine d'aujourd'hui et de demain. Le vendredi soir sera le théâtre de la novillada de la Cape d'Or, remportée il y a 40 ans par un certain Christian Montcouquiol Nimeño II. Les novillos de Parlade seront opposés au Sévillan Pablo Aguado, le Mexicain Leo Valadez et l'Arlésien Andy Younes qui vient de triompher dans les arènes de Valencia.

Le samedi, les corridas s'enchainent. Le matin, course de Torrealta. Ces toros ne sont pas venus à Nîmes depuis 5 ans et retrouveront Enrique Ponce, Juan Bautista et le jeune espoir Jose Garrido qui confirmera son doctorat. L'après-midi, corrida de Garcigrande pour la première des trois alternatives du programme. El Juli, qui voulait mettre en place une corrida dont il aurait été le seul matador au paseo, accompagné de deux futurs maestros, n'a pas pu voir son souhait se réaliser. Il donnera l'alternative à Alvaro Lorenzo en compagnie du Biterrois Sébastien Castella.

Jose Maria Manzanares donnera quant à lui l'alternative à Varea (Photo Anthony Maurin)
Jose Maria Manzanares donnera quant à lui l'alternative à Varea (Photo Anthony Maurin)

Le dimanche matin, corrida de Zalduendo pour Morante de la Pueble, David Mora et la prise d'alternative d'un certain Gines Marin. L'après-midi, ce sont les toros de Juan Pedro Domecq qui seront combattus par Jose Maria Manzanares, Alberto Lopez Simon et Varea qui prendra à son tour l'alternative. "4 grands maestros donneront l'alternative ou la confirmeront de 4 futurs grands. Il y aura donc au moins 4 grands moments dans cette feria! De plus, les trois novilleros qui prendront leur alternative feront quelques jours avant leur présentation à Madrid! C'est une belle histoire!" confirmait l'empresa.

En guise de journée de clôture, le matin se tiendra la traditionnelle corrida équestre. Les toros de Bohorquez seront opposés à Pablo Hermoso de Mendoza, Manuel Manzanares et la Nîmois Lea Vicens. Enfin, en feu d'artifice final, une corrida de Daniel Ruiz pour Sébastien Castella, Miguel Angel Perera et Andrès Roca Rey viendra éveiller et réveiller les foules endormies par les soirées feriesques. "Castella est le seul à répéter et il en a toute la légitimité au vu de ce qu'il est. Comme souvent, si je devais prendre une place, je l'achèterais pour la corrida du lundi soir, en clôture de la feria. Une corrida de Daniel Ruiz pour trois adeptes d'une tauromachie de verticalité, de danger et de sentiment" lâchait Simon Casas.

Pablo Hermoso de Mendoza sera le chef de lidia de la corrida de rejon (Photo Anthony Maurin)
Pablo Hermoso de Mendoza sera le chef de lidia de la corrida de rejon (Photo Anthony Maurin)
Andrès Roca Rey, Pérucien et torero de génie revient dans les arènes où il a pris son alternative (Photo Anthony Maurin)
Andrès Roca Rey, Péruvien et torero de génie revient dans les arènes où il a pris son alternative (Photo Anthony Maurin)

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité