Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT La ville continue ses travaux sur le réseau d’assainissement

Les travaux ont débuté rue du Maréchal-Juin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les travaux ont débuté rue du Maréchal-Juin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Il est des séparations plus positives que d’autres : dans le cas du réseau des eaux usées et pluviales, la séparation est indispensable.

En effet, la ville de Pont-Saint-Esprit a engagé depuis plusieurs mois une série de travaux à plusieurs mètres de profondeur dont l’importance ne saute pas forcément aux yeux, et pourtant…

« C’est primordial »

Ainsi, depuis quelques jours la rue du Maréchal Juin, non loin de la caserne des pompiers, est ouverte d’une large tranchée de trois mètres de profondeur. « On créé un réseau séparatif, on utilise la canalisation existante pour les eaux pluviales, on créé un réseau d’assainissement et on refait tous les branchements des maisons de la rue », explique l’adjoint aux travaux Vincent Rousselot.

C’est que jusque là, la rue comme beaucoup d’autres à Pont était encore en réseau dit « unitaire », c’est à dire que les eaux pluviales entraient par le même circuit que les eaux usées. Résultat, en cas de fortes précipitations, « les eaux pluviales viennent parasiter la station d’épuration et provoquent une pollution », explique l’adjoint. Car un surplus d’eau vient altérer le bon fonctionnement de la station d’épuration en diluant trop les eaux usées, alors qu’un circuit pluvial séparé permet son rejet direct dans le Rhône. « C’est primordial », poursuit Vincent Rousselot, avant de rappeler que les travaux étaient réalisés à la demande des services de l’Etat, et aidés financièrement par l’agence de l’Eau, le département et la préfecture. Le montant total des travaux est de 136 000 euros HT.

Deux tranches sont prévues pour l’instant, la première du début de la rue Maréchal-Juin à l’intersection avec la rue Alphonse-Daudet, et la deuxième de l’intersection avec la rue Alphonse-Daudet jusqu’à celle du Commando Vigan-Braquet. Deux mois de travaux seront nécessaires pour ce chantier, qui ne sera pas le dernier du genre : « sur la commune, il y en a pour 18 millions d’euros pour séparer tout le réseau, sans compter la nouvelle station d’épuration, note l’adjoint. On en a pour quinze ans. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité