ActualitésEconomie

PATRIMOINE Le Pays Vidourle Camargue lance un appel à projet

L'étang du Scamandre, un bijou naturel qu'il faut protéger de la pollution visuelle (Photo SMCG)
L'étang du Scamandre, un bijou naturel qu'il faut protéger de la pollution visuelle (Photo SMCG)

Entre 2007 et 2014, 84 projets avaient été retenus pour obtenir des financements européens. Le syndicat mixte du pays Vidourle Camargue réitère sa participation aux programmes européens 2014/2020 et lance un premier appel à projet.

Mise en valeur du patrimoine, des savoir-faire viticoles et du tourisme, sont autant de critères sur lesquels le syndicat mixte compte. Présidé par Katy Guyot depuis juin 2015, le Pays Vidourle Camargue s'étend de Montmirat au nord jusqu'au Grau du Roi et de Gallargues à l'Ouest jusqu'à Aubord à l'Est.

Regroupant quatre communautés de communes : Terre de Camargue, Petite Camargue, Rhôny-Vistre-Vidourle, Pays de Sommière, soit 50 communes, le pays Vidourle Camargue représente un vaste territoire dont il convient de préserver les richesses et le patrimoine. Pour y parvenir, deux fonds européens intitulés Leader et Ati ont déjà permis sur la période 2007/2014 de financer 84 projets comme l'installation d'une sellerie camarguaise à Aigues-Mortes, la rénovation du portail des arènes de Saint Laurent d'Aigouze ou la rénovation du centre de séjour du C.A.R.T à Sommières. Une multitude de projets qui ont vu le jour grâce aux 1,3 M € du fond européen agricole, auquel se sont greffés les collectivités et porteurs de projets ( à hauteur de 2,6 M €). "Les fonds européens font effet de levier pour chercher d'autres financements" précise Katy Guyot.

Ainsi, une deuxième génération de financement sur la période 2014/2020 a favorisé la mise en place d'un nouvel appel à projets qui débute ce jeudi. "Nous avons déjà une trentaine de dossiers entre les mains qui n'avaient pas été financés lors du premier programme européen" ajoute la présidente du syndicat mixte. Et l'apport européen a été revu à la hausse puisque il passe désormais à 3,5 M €, sans compter les collectivités. Pour exemple, la fresque de l'église de Vauvert qui retrace le baptême du marquis de Montcalm ou le lanterneau du château d'Aubais devraient bénéficier de ces nouveaux financements. Avec toujours en toile de fond l'idée d'une valorisation du patrimoine locale. "Qu'on ne nous accuse pas de partialité ou d'arbitraire. Ce que l'on veut, c'est que les meilleurs dossiers soient financés. Et que les travaux soient réalisés en 2017."

Par ailleurs, le syndicat mixte du Pays Vidourle Camargue est aussi candidat sur un autre dispositif de financement européen intitulé Feamp (Fond Européen pour les Affaires Maritime et la Pêche) dont les critères de favoriser la pêche durable et favoriser l'activité économique le long du littoral.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité