• Home »
  • Culture »
  • ARGILLIERS L’artothèque Babart a tapé dans l’œil de la Fondation Crédit Coopératif

ARGILLIERS L’artothèque Babart a tapé dans l’œil de la Fondation Crédit Coopératif

Le président de la Fondation Crédit Coopératif Hugues Sibille, le président de Babart Charles-Edouard Vurpillot et le président du comité de région des sociétaires du Crédit Coopératif Bernard Saguy, mercredi soir à Argilliers (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le président de la Fondation Crédit Coopératif Hugues Sibille, le président de Babart Charles-Edouard Vurpillot et le président du comité de région des sociétaires du Crédit Coopératif Bernard Saguy, mercredi soir à Argilliers (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Créée en 2010 à Collias et installée depuis trois ans au Tracteur, à Argilliers, l’association Babart a intégré mercredi soir le programme « Défi Région » de la Fondation du Crédit Coopératif.

Et si l’association gardoise va être accompagnée financièrement par la Fondation de la banque coopérative durant les deux prochaines années, c’est qu’elle « a du sens », dixit le président du comité de région Languedoc-Roussillon du Crédit Coopératif Bernard Saguy.

« Faire la promotion des arts en marge »

Babart, déjà présente à Bagnols, Pont-Saint-Esprit et Nîmes, « a pour but de faire la promotion des arts en marge », explique son président Charles-Edouard Vurpillot avant de définir l’art en marge par « des créations réalisées par des personnes souvent éloignées des circuits conventionnels de l’art, et qui les diffusent souvent de manières alternatives. » Alors pour les diffuser et « faire la médiation auprès du grand public », Babart a lancé une artothèque en 2012.

Le principe est simple, et très voisin de celui de la bonne vieille médiathèque : moyennant un abonnement, les particuliers, institutions publiques ou entreprises peuvent emprunter des œuvres d’art durant deux mois. « Aujourd’hui nous avons 255 œuvres de 56 artistes », revendique le président de l’association.

20 000 euros de soutien sur deux ans

Et outre ces prêts, l’association travaille sur un projet « d’expositions itinérantes d’une vingtaine d’œuvres vers un public empêché, dans les EHPAD, les Instituts médico-éducatifs ou encore les maisons de retraite », explique Charles-Edouard Vurpillot qui souhaite ainsi « toucher directement ce public. »

Un aspect qui a séduit le président de la Fondation Crédit Coopératif Hugues Sibille : « le fait que l’art soit accessible à ceux qui n’y accèdent pas d’ordinaire, ça nous plaît beaucoup. » Ainsi, Babart a été désignée « à l’unanimité », précise Bernard Saguy pour le programme de mécénat « Défi Région ». Un premier chèque de 10 000 euros a été remis à l’association mercredi soir, et un deuxième suivra l’année prochaine. De quoi donner un coup d’accélérateur aux projets de l’association.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Partager