A la uneOG, trait / traitPolitique

TRAIT POUR TRAIT Fusion des agglos : les reboussiers perdent la partie

01

La loi NOTRe a entamé la partie sans cacher ses ambitions à son adversaire : éliminer les pions et donner les pleins pouvoirs au roi et à la dame. C'est ainsi que Leins Gardonnenque, marteau et faucille en main, n'a pas réussi à échapper à son avenir commun avec Nîmes métropole. Idem au nord du département. Les chèvres de Génolhac auront désormais l'opportunité de brouter l'herbe alésienne, même elles préfèrent largement la verdure des montagnes. Ce coup de maître est une alliance de plusieurs atouts : une réforme bien ficelée, et un système de vote bien rôdé. Sans surprise, malgré trois réunions d'élus représentatifs de la population et de multiples amendements déposés, la carte imaginée par l'ex-Préfet du Gard a bel et bien été entérinée. Il faut dire que certaines pièces maîtresses ont su protéger leurs intérêts. Sans pouvoir particulier, les pions sont donc hors-jeu, mais ont l'impression peu agréable de ne pas avoir eu leur chance. Échec et mat.

Eloïse Levesque

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “TRAIT POUR TRAIT Fusion des agglos : les reboussiers perdent la partie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité