A la uneActualitésPolitique

NÎMES Conseil de quartiers : Jean Paul Fournier veut plus d’espaces verts

Un conseil de quartiers animé ce lundi soir à Pablo Neruda. (photo Baptiste Manzinali Objectif Gard)
Un conseil de quartiers animé ce lundi soir à Pablo Neruda. (photo Baptiste Manzinali Objectif Gard)

Ce lundi soir se tenait le conseil de quartiers de Nîmes à l'auditorium du centre Pablo Neruda. Un conseil animé, dans une salle comble où le budget 2015 a été dévoilé.

Les sept conseils de quartiers (Garrigues nord et ouest, Courbessac Mas de Mingue, Chemin bas d'Avignon, Nîmes ouest Saint Césaire, Costières et Nîmes centre) étaient réunis ce lundi soir pour faire un bilan de l'année 2015. Ils se partagent un budget conséquent de 700 000 €, reparti à parts égales. Véritable démonstration de démocratie participative et de proximité, ils sont obligatoires dans les communes de plus de 80 000 habitants et permettent aux habitants de faire remonter des problèmes du quotidien, souvent techniques. Le budget se reparti en trois catégorie : l'éclairage public, les espaces verts et la voirie. À Nîmes, c'est sur ce dernier point qu'une grande partie des finances est allouée, soit 68 % (476 770 €). Une particularité avec laquelle la ville est obligé de composée, la commune ayant 800 kilomètres de voirie à gérer, plus de voirie que Paris. L'éclairage public et les espaces verts ne se partagent que les 32 % restants.

Le sénateur maire Jean Paul Fournier avait à ce titre demandé il y a quelques années qu'un effort soit fait sur les espaces verts alors que le budget était presque intégralement consacré à la voirie. "On a fait des efforts. Quand on écoute les comités de quartier, ils n'ont que des demandes de voirie, on leur force un peu la main." précise Richard Tibérino, qui préside le conseil de quartier de Nîmes Ouest Saint Césaire. Le même constat est fait dans tous les quartiers, notamment dans Nîmes centre pour des raisons évidents puisque il y a peu de places disponibles pour les espaces verts. Mais les directives ont été entendues, notamment à Garrigues ouest où le budget voirie a été réduit d'un tiers, de 93 600 € à 65 100 €, pour laisser la place à des investissements de 32 900 € pour les espaces verts.

De même pour les quartiers de Grezan Mas de Mingue, Costières et Nîmes ouest Saint Césaire. À Courbessac Mas de Mingue, c'est tout l'inverse qui s'est produit, puisque l’emménagement de la voirie est passé de 41 000 € à 64 600 €.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “NÎMES Conseil de quartiers : Jean Paul Fournier veut plus d’espaces verts”

  1. Le bétonneur en chef de Nimes vend ses actions Lafarge pour investir dans la chlorophylle. Deviendrait il écolo sur le tard ?
    Très bon pour la coulée verte Pichon en tout cas … mais attendons de voir…. d’ici à ce que les amis Bonicel et Penchinat passent par là…et c’est des sénoriales assurées.
    Lire que la majorité « force un peu la main des comités de quartiers pour les espaces verts » vaut son pesant de ciment. Demain c’est sur, Fournier adhère à l’alliance antiicorrida…

  2. Les sept conseils de quartiers (Garrigues nord et ouest, Courbessac Mas de Mingue, Chemin bas d’Avignon, Nîmes ouest Saint Césaire, Costières et Nîmes centre) se partagent un budget de 700 000 € : cela me semble peu. Peut-être serait-il plus juste de rééquilibrer le partage en faveur de quartiers historiquement dépourvus d’espaces verts…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité