A la uneSociété

DANS NOS VILLAGES Un chantier d’utilité sociale embellit l’entrée de St-Michel-d’Euzet

Elus et participants au chantier ont inauguré leur dernière réalisation, à l'entrée de Saint-Michel-d'Euzet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Elus et participants au chantier ont inauguré leur dernière réalisation, à l'entrée de Saint-Michel-d'Euzet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Plus qu’un abribus flambant neuf, c’est l’exemple d’une opération gagnant-gagnant.

Réalisé par un chantier d’utilité sociale chapeauté par l’association Passe Muraille, sous l’égide de l’agglo du Gard Rhodanien et de la commune de Saint-Michel-d’Euzet, un nouvel abribus en pierres sèches trône depuis la semaine dernière à l’entrée du village de la vallée de la Cèze.

« Ce sont des travaux qu’on n’aurait jamais pu faire »

Tout sauf une première pour le village et son maire Elian Petitjean : « en août 2015 nous avons inauguré un mur en pierres à l’entrée du village, qui l’embellit énormément, cette fois c’est l’abribus ainsi que les piliers du portail de l’école. Le chantier a également débroussaillé un chemin et un pont et réalise une mise en sécurité du captage d’eau. Ce sont des travaux qu’on a toujours repoussés et qu’on n’aurait jamais pu faire. » C’est peu dire que la commune a réservé un accueil chaleureux à l’équipe emmenée par l’encadrant Eddy Kamtas, en leur fournissant tous les matériaux dont ils avaient besoin.

« Il y avait un abribus vétuste qu’on a démoli pour en construire un autre en pierre, détaille Eddy Kamtas. Les salariés du chantier ont fait différents types de travaux, du queiron, de la façade, de la toiture, de la charpente. » Le tout sur un mois et demi d’un chantier qui s’est achevé la semaine dernière et qui a mobilisé huit personnes en insertion âgées de 19 à 45 ans « qui en veulent et qui travaillent bien », note Eddy Kamtas.

« C’est une aventure humaine »

Et outre le résultat en lui-même, considéré unanimement jeudi matin lors de l’inauguration comme de bonne facture, « c’est une aventure humaine, des gens qui se lèvent le matin, qui reprennent un travail et montrent de quoi ils sont capables, pour ensuite trouver des solutions durables », explique la directrice adjointe de Passe Murailles Nelly Viala. « Et on arrive à des résultats sur ce territoire, poursuit la directrice adjointe. On y arrive parce qu’il y a eu beaucoup de réalisations différentes de faites depuis des années. »

De l’autre côté, « c’est essentiel, estime le président de l’agglo Jean-Christian Rey. Ça valorise les communes, celles et ceux qui ont contribué, dans cet esprit ­— que nous essayons de promouvoir — de faire des choses ensemble, de ne laisser personne sur le côté. Ce chantier est symbolique de ce que nous arrivons à construire ensemble. » Des chantiers pour lesquels l’agglo investit 177 000 euros chaque année que la vice-présidente de l’agglo en charge de l’emploi et des compétences Geneviève Castellane préfère qualifier « d’utilité publique plus que d’utilité sociale, car ils nous profitent tous autant que nous sommes. »

En 2015, 52 chantiers ont été réalisés sur l’agglo par les associations Passe Muraille et Familles Rurales, avec 40 personnes embauchées sur ces opérations. Le même nombre est prévu pour cette année.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité