A la uneSociété

ALÈS Véhicules électriques : le Gard, territoire branché

Recharge d'une Zoé appartenant à Alès Agglo, avec Roland Canayer, président du Syndicat mixte d'électricité du Gard, Max Roustan, président d'Alès Agglo, et Fabrice Verdier, député PS. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Recharge d'une Zoé appartenant à Alès Agglo, avec Roland Canayer, président du Syndicat mixte d'électricité du Gard, Max Roustan, président d'Alès Agglo, et Fabrice Verdier, député PS. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Ce mardi, le Syndicat mixte d'électricité du Gard a inauguré la première borne publique de recharge de véhicules électrique du département, devant la stade de la Prairie à Alès. S'en suivront 148 d'ici fin 2017.

En 2013, un dispositif de soutien au déploiement de bornes de recharge pour véhicules electriques a été lancé par l'Etat. 50 millions d'€ ont été débloqués sur la France entière. Objectif : diviser par deux les émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050. Localement, neuf syndicats d'électricité de la région LRMP ont réussi à se mettre d'accord pour agir de concert et proposer un service harmonisé. "Une application mobile commune va être mise en place l'été prochain. Elle permettra la géolocalisation des machines", informe Jean-Pierre Illy, chargé de mission. 925 bornes vont ainsi être installées à l'horizon 2017 sur 13 départements, dont 149 sur le Gard.

Ces dernières seront installées sur des espaces publics à 30 km d'intervalle maximum. Elle viendront compléter un panel privé encore restreint et les prises personnelles des utilisateurs. A Alès, 8 vont prochainement voir le jour à l'hôpital, à l'Ecole des Mines, à la mairie, à la gare, au lycée Jean-Baptiste Dumas, en face du Myriapôle et au Parc de la Tour Vieille. Leur durée de charge totale est de 2h. "Pendant ce temps, les gens peuvent mener leurs activités", assure Aimé Cavaillé, 1er vice-président du SMEG.

Carte prévisionnelle de déploiement. SMEG/DR
Carte prévisionnelle de déploiement. SMEG/DR

Les autorités sont déterminés à accélérer le déploiement de l'électrique. Hormis une aide aux collectivités à hauteur de 50 % pour l'installation de bornes (480 000 € octroyés dans le Gard), les automobilistes peuvent bénéficier d'une prime de remplacement d'un véhicule diesel en électrique, ainsi que du bonus écologique. En région, les communes dotées se sont engagées à offrir la gratuité du stationnement aux voitures propres.

17 000 quatre-roues électriques ont été vendus en France en 2015, contre 10 000 en 2014, soit une augmentation de 65% en seulement un an. Ils seraient une cinquantaine sur Alès Agglo. "Faible coût d'entretien, conduite fiable même en hiver, consommation nulle en phase de ralenti, ce marché est en pleine expansion, notamment chez les particuliers", assure Pascal Bagdian, secrétaire général du sous-préfet d'Alès. Et à Jean-Pierre Illy d'ajouter : "L'autonomie est aujourd'hui de 150 km mais on prévoit d'atteindre 600 km d'ici 10 ans".

 

 

 

 

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité