Actualités

NÎMES Une « première consultation » nîmoise pour Issa Doumbia

 

Issa Doumbia et ses personnages vous feront passer un excellent moment, de jeudi à lAtria pour la Feria du Rire Photo DR)
Issa Doumbia et ses personnages vous feront passer un excellent moment, ce jeudi soir à l'Atria pour la Feria du Rire (Photo DR).

Personnage attachant, comédien tendre, humoriste précis et homme fidèle, Issa Doumbia est un peu comme un bonbon sucré dans un monde de crackers. Si vous avez l'occasion de le voir à la télé sur TF1 dans Nos chers Voisins ou sur D8 dans la bande de Cyril Hanouna, le gars est aussi sur scène avec un spectacle qui a connu un grand succès à Paris. Interview.

Pour celles et ceux qui ne vous connaissent pas encore, qui est Issa Doumbia?

Je suis un comédien de 33 ans, j'ai commencé le théâtre à l'âge de 11 ans. Je suis arrivé au théâtre car à l'école, entre 12h et 14h, il y avait des cours. Un ami m'a proposé d'y aller pour un atelier et j'y suis resté. C'était un jeu, on faisait de l'improvisation, nous étions tous ensemble, sans différence, il n'y avait pas de jugement négatif. Ça m'a beaucoup aidé à développer mon jeu sur scène mais aujourd'hui, je fais plein d'autres choses, un maximum de choses tant que je peux les faire!

 

Ce premier spectacle vous ressemble? Que peut-on y voir?

Dans ce spectacle, il y a plein de personnages. Je ne fais pas du stand up car j'ai grandi avec des pièces de théâtre. C'est vraiment ce que je voulais donner à mon public et c'est ce que je connais le mieux. Il y a 6 persos costumés mais parfois, selon les soirs et le public, d'autres s'invitent dans le spectacle. Rien n'est figé. Je parle de sujets qui me touchent, qui ont besoin de parole et de rire. Le mariage mixte, la religion, les relations sociales... Voir une mama africaine en monitrice d'auto-école, c'est une chose que l'on ne voit pas souvent! J'essaie de mettre mes personnages dans des situations improbables mais toujours avec humour et tendresse. Je suis gros. Petit, j'ai eu des problèmes avec ça mais j'ai vite compris que si je m'aimais comme j'étais, les autres auraient plus de facilité à m'aimer comme je suis. Après, je sais que c'est un problème chez les jeunes qui sont complexés alors j'en parle. On m'a appris à être gros et fier de l'être, je me suis fait une raison! Et franchement, ceux qui ne veulent pas me voir ne sont pas obligés de venir au spectacle!

 

Comment on aborde l'écriture et la mise en scène d'un premier spectacle?

C'est une co-écriture car, vous l'avez dit, c'est mon premier spectacle et je ne voulais pas me planter. Je ne voulais pas non plus quelque chose de trop décalé alors on m'a donné un coup de main mais l'essentiel du texte, les idées et l'architecture du spectacle viennent de moi. Pour la mise en scène, là aussi, c'est très simple! C'est la personne qui m'a fait connaître le théâtre à l'âge de 11 ans qui fait la mise en scène. Celui qui a fait émerger les Jamel Debbouze, Arnaud Tsamère, Sophia Aram... C'est Papy (NDLR le discret mais formidable Alain Degois)! Je me suis tourné vers lui, nous sommes toujours restés en contact et cela fait 22 ans que ça dure, franchement, je ne pouvais pas avoir mieux! Pour la production, Arthur et Fred Bauer, après quelques apparitions dans Vendredi tout est permis, sont venus me voir en me demandant si j'avais un spectacle de prêt. Ils voyaient que ça passait bien, que les gens m'appréciaient... Je n'avais aucun spectacle mais je leur ai dit le contraire pour ne pas laisser passer l'occasion alors qu'est-ce que j'ai fait... J'ai appelé Papy et on s'est mis au travail!

 

Où en est cette Première consultation

Ça fait presque 2 ans que je le joue donc son évolution est importante. Tous les jours j'enlève ou je rajoute quelques chose! Les gens qui sont venus le voir le premier jour et qui sont revenus par la suite, comme cet été au festival d'Avignon par exemple, m'ont rendu un bel hommage en me disant qu'ils s'étaient amusés et que c'était encore mieux! Ça fait du bien d'entendre ça, ça me rassure.

 

Vous êtes aujourd'hui présent sur scène, à la télé, au cinéma... Où va s'arrêter Issa Doumbia?

Je suis bien dans ce que je fais actuellement mais on ne sait jamais... Aujourd'hui, ça bouge pour moi, je ne peux pas savoir comment vont évoluer ma vie et ma carrière mais ce que je sais, c'est que tant que je sens que je fais les choses bien, je continue. Le jour ou ça n'ira plus, j'arrêterai. Le créneau du cinéma revient vers moi, actuellement je suis en train d'écrire d'un film et on m'a proposé un rôle à tourner cet été mais tant que rien n'est fait, je ne veux pas en parler car j'ai connu pas mal de déceptions.

 

Et Nîmes, vous connaissez?

Non, je ne connais encore pas mais c'est un peu le sens de la tournée! Je pars à la découverte de la France, le spectacle a très bien fonctionné à Paris et je voulais voir comment le reste du pays allait l'accueillir. Comme je reste quelques jours dans le coin, j'aurais un peu de temps pour m'intéresser à cette région!

 

Ce jeudi 21 avril à l'Atria dès 20h30. Tarif : 38 euros réservation 04.67.50.39.56.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité