A la unePolitique

NÎMES Jean-François Copé : « l’élection pour la primaire est capitale »

Jean-François Copé au milieu de Franck Proust et Jean-Paul Fournier. Photo Tony Duret / objectif gard
Jean-François Copé au milieu de Franck Proust et Jean-Paul Fournier. Photo Tony Duret / objectif gard

Sur invitation du député européen Franck Proust, Jean-François Copé est venu à la rencontre des nîmois. 300 personnes étaient réunies ce soir à l’Atria pour le grand retour en politique du maire de Meaux, candidat à la primaire de la Droite en novembre prochain.

Si l’Histoire, ces derniers mois, a montré que Jean-François Copé n’avait pas que des amis, il en compte au moins un dans le Gard en la personne de Franck Proust. Le député européen, dans un discours bien senti sur l’amitié en politique et plus particulièrement sur son hôte d’un soir, a témoigné sa fidélité à l’ancien patron de l’UMP. Les deux hommes ont toutefois un désaccord majeur, comme le raconte Franck Proust : « Il aime Zorro qui avance avec un masque et à la pointe de l’épée. Jean-François n’avance pas masqué et pas avec la pointe de l’épée. Il y va franco ».

On le confirme : ce soir, Jean-François Copé n’était pas masqué (du moins, à l’heure où nous avons écrit ces lignes). Après avoir rappelé que « l’élection pour la primaire est capitale », il est revenu sur l’affaire Bygmalion : « ce que j’ai vécu il y a 18 mois, c’est un truc de fou. J’avais beau clamer mon innocence, personne ne voulait m’entendre ». Rappelons que l’homme n’a pas été mis en examen. Il a ensuite repris l’un de ses thèmes préférés, celui de la « droite décomplexée ». « Ce n’est pas une droite extrémiste. C’est une droite qui a des valeurs. Des valeurs familiales, de travail, d’ordre ». Il a enfin promis d’en finir avec « la langue de bois » et a assuré que sa main ne tremblerait pas au moment de prendre des décisions importantes. Il souhaite certainement que celles de ses futurs électeurs ne tremblent pas non plus dans quelques mois.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES Jean-François Copé : « l’élection pour la primaire est capitale »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité