A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Michel Mézy tire un grand coup de chapeau aux crocos

Michel Mézy connaît parfaitement Nîmes et sait que les Crocos sont capables dexploit comme celui quils sont en train daccomplir Photo Anthony Maurin)
Michel Mézy connaît parfaitement Nîmes et sait que les Crocos sont capables d'exploit comme celui qu'ils sont en train d'accomplir (Photo Anthony Maurin)

Personnage emblématique du football français, joueur, international, entraîneur, directeur sportif et même président de club, Michel Mézy, actuel conseiller de Louis Nicollin, Président du voisin et rival Montpellier Hérault Sporting Club, évoque la belle remontée du Nîmes Olympique et encourage les crocos. Interview.

Michel Mézy  a été joueur au Nîmes Olympique entre 1965 et 1975, il y a gagné une coupe Gambardella en 1966 et a été vice-champion de France en 1972 en faisant une saison remplie si bien que le FC Barcelone ou encore l'Atlético de Madrid le contactent alors pour le débaucher. Michel Mézy aime trop sa région pour la quitter, il partira cependant faire un petit tour de 2 saisons à Lille sur les conseils financiers de son père avant de revenir à Nîmes où il ne sera plus milieu défensif mais libéro. Il terminera sa carrière de joueur à Montpellier.

Sous les couleurs nîmoises, il jouera 346 matchs et marquera 24 buts. Il sera également "capé" avec l'équipe de France, à 17 reprises, et marquera un petit but sous le maillot tricolore. A Montpellier aussi il fera quelques miracles en tant qu'entraîneur. Il replacera Laurent Blanc en défense centrale, ce qui fera gagner la Coupe de France au club mais dans la foulée, il sera nommé directeur sportif du Nîmes Olympique. Il assurera d'ailleurs la remontée de l'équipe en D1 en 1991 (même si son bilan en tant qu'entraîneur n'est pas terrible) et sera le premier Président-Entraîneur du championnat de France! Le club sera hélas relégué, Michel Mézy licencié puis réintégré dans ses fonctions dont il démissionnera peu de temps après en termine avec son histoire croco... Enfin presque, son coeur et sa raison sont toujours liés au club.

 

ObjectifGard : Comment qualifiez-vous la remontée du Nîmes Olympique?

Michel Mézy: C'est une saison remarquable que le club est en train de connaître. Je trouve que ce qu'ils font est assez exceptionnel! Allez, il leur faut encore maximum 3 points pour être sûr et certain, mais entre nous, je pense que le maintien est déjà assuré car la dynamique est bonne. Remonter 8 points de pénalité n'est pas chose aisée, c'est un sacré handicap! Parfois, on croit que tout est perdu, il n'y a plus aucune inhibition alors on joue relâché et comme on a peur de rien, on prend des points. Par contre, il faut faire attention à la suite... Il faudra que le club et l'équipe soient costauds en fin de saison mais surtout la saison prochaine pour absorber cela. Ils se sont créés leur destin et ont permis aux supporters d'y croire à nouveau, rien que pour cela, il faut les aider!

 

OG : Vous qui le connaissez si bien, le public a également joué son rôle?

MM: Voir, ou plutôt de revoir le public venir au stade me plaît énormément car Nîmes est une terre de passion et de football. Je dois tirer un grand coup de chapeau aux supporters qui ne lâchent jamais le club et, les résultats aidants, le public est de plus en plus nombreux à venir aux Costières, il y a une véritable émulation.

 

OG: Sportivement, que pensez-vous de l'état d'esprit de l'équipe?

MM : Les joueurs ont su montrer l'attachement qu'ils avaient pour le club, le tempérament est là, l'engouement aussi. Les valeurs ont toujours existé à Nîmes. Petit, je me rappelle que mon éducation tournait déjà autour des ces mots. La générosité, le don de soi, l'envie... Le Nîmes Olympique doit être le club de tous les Gardois, c'est un petit Marseille! Les joueurs d'aujourd'hui le savent bien et sont pleinement dans cette optique.

 

OG: Après une année 2014 compliquée, la nouvelle direction semble coller aux espérances des Gardois... Quels conseils pouvez-vous lui dispenser pour la suite? Avez-vous confiance?

MM : Les conseilleurs ne sont pas les payeurs! Quand vous vous croyez arrivé, vous vous plantez... C'est souvent comme ça mais c'est aussi ce qui fait le charme et la beauté du football. J'espère que Nîmes se maintiendra, le club est méritant mais il ne faut faire confiance à personne. Je suis un peu comme Saint-Thomas, je vois, puis je crois. Quand c'est prouvé, j'approuve. Aujourd'hui, je ne peux qu'être reconnaissant du travail accompli. Merde à Nîmes contre Lens et pour la suite!"

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES OLYMPIQUE Michel Mézy tire un grand coup de chapeau aux crocos”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité