Faits Divers

JUSTICE Dealer, consommateur et nourrice condamnés à de la prison ferme

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

S’ils n’ont pas joué le même rôle dans cette affaire de drogue, les trois accusés, Mourad, 41 ans, Yassine, 31 ans, et Frédéric, 46 ans, ont été jugés ensemble devant le tribunal correctionnel de Nîmes. Ils écopent tous de prison ferme.

Trois accusés pour trois versions. Pour Mourad, un Beaucairois consommateur de cocaïne, toute cette histoire de drogue reste « festive » :

-          La cocaïne, c’est purement festif. Je n’en tirais aucun profit. J’achetais avec les copains mais, je vous le répète, c’était festif.

-          Vous faites souvent la fête !, ironise le président Jean-Pierre Bandiera qui s’appuie sur les écoutes téléphoniques.

Yassine, lui, considéré comme le dealer, assume son rôle :

-          Je reconnais les faits qui me sont reprochés.

Mais quand le président l’interroge un peu plus en détail, il devient subitement plus vague dans ses réponses :

-          Combien aviez-vous de clients ?

-          Je ne sais pas… Je ne tenais aucune comptabilité. Et puis, ce n’étaient pas des clients mais surtout des amis avec qui je jouais au poker.

-          Au poker menteur ?, tente Bandiera.

-          Non, répond Yassine qui ne semble pas avoir compris l’allusion du président.

Vient le tour de Frédéric, le plus âgé des trois, jugé pour son rôle de nourrice. A son domicile, les policiers Beaucairois ont trouvé 440 grammes de cocaïne (vendue entre 60 et 80€ le gramme, NDLR), 150 grammes de cannabis, 3 380€ en espèces et un fusil de chasse.

-          Je ne suis pas trafiquant de stupéfiants, je suis juste une nourrice. Je ne me suis pas rendu compte de la gravité des choses.

-          Et ce fusil ?, demande le président.

-          Je le trouvais beau et on ne sait jamais… Dans le monde dans lequel on vit…

-          Ce n’était pas pour dissuader quelqu’un ?

-          Non

-          Quelle mauvaise idée j’ai là, sourit le magistrat.

Beaucoup moins de sourires dans le box des accusés au moment du jugement. Mourad écope de 24 mois de prison dont 10 avec sursis. Pour Yassine, ce sera trois ans et autant pour la nourrice Frédéric qui a un an de sursis sur sa peine. Les trois Beaucairois ont été maintenus en détention.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité