Actualités

IL Y A 4 ANS… Paloma, six mois avant l’inauguration, le projet était bien ficelé

Photo DR/S.Ma
Photo DR/S.Ma

Les habitués de la route d'Avignon furent les premiers à s'en apercevoir, Paloma, la future SMAC, sortait de terre et allait devenir un lieu incontournable de la vie culturelle nîmoise. En ce mois de mai 2012, les équipes se préparaient à l'inauguration de septembre 2012.

Le bâtiment de 6000 m² planté au bord d'un désert de garrigue est né de l'imagination d'un architecte qui sera par la suite primé. Le montant global de la facture? 14166000 euros pour une, si ce n'est la meilleure salle de musiques actuelles de France. 1 grande salle de spectacles (1356 places assis-debout), 1 club concerts (422 places), 7 studios de répétition ouverts aux musiciens du territoire amateurs ou professionnels, studio d'enregistrement audio, vidéo, 1 patio de dingue...

Les chiffres promis à l'époque : 90 spectacles par an dans la grande salle et le club, 240 groupes et artistes diffusés, 52000 spectateurs par saison, 20 séances scolaires et familles, 400h d'utilisation du studio audio et vidéo, 400h d'utilisation de la régie d'enregistrement, 6000h de location des studios de répétition, 4 résidences de créations nationales par saison soit 60 jours par an, 2 coproductions de créations internationales par saison soit 30 jours par an et 290 jours d'ouvertures par an! Rien que ça...!

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité