Société

LOI TRAVAIL A Alès, le mouvement a du plomb dans l’aile

A peine une centaine de personnes hier devant la sous-préfecture. Eloïse Levesque/Objectif Gard
A peine une centaine de personnes hier devant la sous-préfecture. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Tandis que les députés ont entamé hier l'examen du projet de loi Travail à l'Assemblée Nationale, les mobilisations coup de poing se multiplient dans les grandes villes de France. Dans le Gard en revanche, à Alès comme à Nîmes, seule une petite centaine de manifestants étaient présents.

Dans la capitale cévenole, même les représentants de l'UL CGT étaient presque tous absents. Il faut dire que c'est le troisième rassemblement en une semaine. Côté lycéens, la reprise des cours n'a pas été synonyme de reprise du mouvement. Le baccalauréat approchant, leurs préoccupations sont désormais ailleurs et peu d'entre eux restent mobilisés. Une nouvelle journée de mobilisation nationale est prévue le 12 mai, en plus d'un appel à la grève générale.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité