ActualitésPolitique

BELLEGARDE La Pologne à l’honneur de la Fête de l’Europe

Le maire de Bellegarde Juan Martinez et Anna Robin, représentante de la Pologne pour la Fête de l'Europe. Photo : CM.
Le maire de Bellegarde Juan Martinez et Anna Robin, représentante de la Pologne pour la Fête de l'Europe. Photo : CM.

Aujourd'hui, la 16ème édition de la Fête de l’Europe de Bellegarde met à l’honneur la Pologne. Un état d’Europe de l’Est qui a été le théâtre, ce samedi, d’une manifestation monstre en faveur de l'Union européenne.

Elle ne le savait pas. Quand la commission municipale en charge de l’organisation de la Fête de l’Europe a décidé de placer la 16ème édition sous le signe de « la Pologne *», celle-ci ignorait que ce pays d’Europe de l’Est  allait être au coeur de l’actualité… Ce samedi, 240 000 Polonais se sont mobilisés à Varsovie contre leur gouvernement conservateur.

Armés de drapeaux et de slogans pro-européens, les manifestants ont scandé leur volonté de « préserver la place de la Pologne en Europe ». Une place qui, selon eux, est menacée par les réformes controversées du chef de l’État, notamment celles touchant aux médias, au droit à l’avortement ou au tribunal constitutionnel. D’ailleurs, décision inédite : la Commission européenne a engagé contre Varsovie une procédure pour vérifier l'état de droit en Pologne.

De Varsovie à Bellegarde

Défendre les idéaux européens et la place de leur pays dans l’Union Européenne est également le but de la Fête de l’Europe de Bellegarde. Une petite commune de 6 500 habitants, riche de sa diversité, comme se plaît à le raconter le maire Juan Martinez, lui-même fils d’immigrés espagnols. Malgré l’euroscepticisme qui sévit sur le territoire gardois, marqué par une forte poussée du Front National, le maire de Bellegarde trouve « important de se battre contre les idées et théories fascisantes afin de préserver notre unité ».

Une unité pour garantir la « paix » et la « liberté », alors que se commémore aujourd’hui la fin de la Seconde Guerre mondiale. La députée Françoise Dumas a également fait le déplacement : « C’est un rituel annuel. Au moment où beaucoup doutent sur nos frontières, la fête de Bellegarde est le reflet de ce que l’on est capable de faire ensemble en ce jour symbolique du 8 mai ».

Photo : CM.
Au micro, la députée PS Françoise Dumas. Photo : CM.

Au milieu des stands à l’effigie d’autres pays, celui de Pologne accueille fièrement les curieux venus découvrir quelques-unes de leurs spécialités. Anna Robin partage avec plaisir les « valeurs » et la « culture » de son pays d’origine, qu’elle dit « très accueillant », malgré le contexte politique. Installée depuis dix ans en France, c’est son mari, originaire de Bellegarde, qui l’a fait s’installer dans le Gard. L’amour, lui, ne connaissant aucune frontière.

Coralie Mollaret

*La Pologne a adhéré à l'Union européenne en 2004. L'UE compte 28 états membres : Allemagne, Autriche, BelgiqueBulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, LituanieLuxembourg, Malte, Pays-Bas, PolognePortugal, République tchèqueRoumanie, Royaume-UniSlovaquie, Slovénie et Suède).

Lire aussi : FAIT DU JOUR Bellegarde, capitale européenne le temps d’une journée

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité