A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Les Cévenols se mobilisent pour le peuple grec

Dépôt de matériel médical au dispensaire d'Ellinikon. DR
Dépôt de matériel médical au dispensaire d'Ellinikon. DR

En juillet prochain, un fourgon sanitaire de 9 m3 quittera Alès pour rejoindre le dispensaire d'Ellinikon à Athènes. Pour le remplir, le collectif cévenol de solidarité avec le peuple grec appelle aux dons de matériel sanitaire et de médicaments.

"On estime à 30 % la part de la population grecque qui n'a plus de couverture sociale", assure Isabelle Péguin, membre du collectif cévenol de solidarité avec le peuple grec, créé en avril dernier. Depuis 2009, en Grèce, 9 plans d'austérité se sont succédé pour faire face à la dette. Parmi les mesures prises, des hausses d’impôts sur les professions libérales et les classes moyennes, ainsi que des baisses sur les pensions de retraites et les salaires des fonctionnaires.

Les classes moyennes en grande difficulté

Les dépenses de santé ont également chuté de 4,9 milliards entre 2009 et 2013. Des coupes drastiques qui ont poussé des praticiens et pharmaciens à créer des dispensaires pour venir en aide aux habitants qui ne peuvent plus se soigner. "Contrairement aux idées reçues, ils s'adressent surtout aux classes moyennes en grande difficulté", affirme Isabelle. Ils seraient aujourd'hui 50 en Grèce dont 30 à Athènes.

Parmi eux, le dispensaire d'Ellinikon est un lieu de consultation en médecine, pédiatrie et dentaire. Il a été fondé par le Dr. Vichas, cardiologue. En mai puis en décembre 2015, deux fourgon de marchandises - donnés par des particuliers et des praticiens de tout le Gard - ont été envoyés par le Collectif cévenol de solidarité avec le peuple grec. "Sur place, bénévoles et soignants se relaient chaque jour avec beaucoup de sérieux et d'organisation. Le matériel qui ne sert pas est transmis aux hôpitaux voisins", relate Annelyse Brière, membre du dernier convoi.

Cette dernière ne manque pas l'occasion de dénoncer : "la loi française impose la destruction des médicaments non-utilisés rapportés en pharmacie, même s'ils ne sont pas périmés, c'est un scandale. L'argument est le risque de mauvaise utilisation. Je rappelle que ceux que nous envoyons sont prescrits par des professionnels, qui savent ce qu'ils font".

Appel aux dons

Les besoins sont toujours criants. Cet été, l'association cévenole va expédier un nouveau fourgon avec deux autres conducteurs. Parmi les besoins urgents : pansements, couches, lait pour bébé, lunettes, matériel de puériculture, de petite chirurgie, de dépistage et de contrôle du diabète, dont des bandelettes, ainsi que tout médicament dont la date de péremption dépasse le 31 octobre 2016.

Les dons en argent sont aussi les bienvenus. "L'an dernier, on a récolté 3000 €. Ils nous ont servi à financer le voyage et à acheter des caddies de couches à Athènes, car ça prend trop de place dans le camion", souligne Marylaine.

Pratique :

Lieux de collecte :

- Bourse du travail d'Alès - Place Georges Dupuis - 30 100 Alès. Les lundis 30 mai, 13 et 27 juin de 18h à 19h

- Biocoop d'Alès : Soleil Levain - 16 avenue Jules Guesde - 30 100 Alès. Aux heures d'ouverture

- Le Prolé - 32 rue de Beauteville - 30 100 Alès. Aux heures d'ouverture

- Marianne Plus - 4 rue Notre Dame - 30 140 Anduze. A déposer devant le hall d'entrée du matin à 20h

Marché de l'abbaye d'Alès - Tous les lundis de mai et juin de 10h à 12h

- Plus d'informations : cevennes.grece@gmail.com

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité