A la unePolitique

GRAND AVIGNON Economie, tram, LEO : « un petit bilan » après deux ans de mandat

Le président du Grand Avignon Jean-Marc Roubaud et sa première vice-présidente Cécile Helle, hier au siège du Grand Avignon (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le président du Grand Avignon Jean-Marc Roubaud et sa première vice-présidente Cécile Helle, hier au siège du Grand Avignon (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La présentation du bilan de la première année de mandat du villeneuvois Jean-Marc Roubaud à la tête du Grand Avignon l’année dernière avait été marquée par les désaccords parfois profonds entre le président LR et sa première vice-présidente PS la maire d’Avignon Cécile Helle.

Un an après, la présentation du bilan des deux premières années de mandat a été bien plus apaisée, les dossiers qui opposaient les deux maires ayant depuis été réglés.

Le développement économique, toujours « la priorité »

« Nous ne sommes pas là pour faire de l’autosatisfaction ni un catalogue à la Prévert, mais je considère que nous devons rendre compte de ce que nous faisons à nos concitoyens », a expliqué Jean-Marc Roubaud en préambule, estimant qu’il était bon « de temps en temps de faire un petit bilan. »

Un bilan qui démarre par « la priorité » de ce mandat : le développement économique. Pêle-mêle, le président évoque le partenariat Avignon Avenir Ambition — qui débouchera notamment sur « un événement cet été pendant le festival et une marque territoriale à l’automne », précisera Cécile Helle — les relations nouées avec Nîmes Métropole et l’agglo du Gard Rhodanien « avec qui nous sommes en train de développer des projets », puis le début des travaux du tram et de l’opéra, la reprise au premier juillet de la pépinière Créativa, la construction de TechniCité ou encore « l’acquisition de nouveaux terrains à la ZAC du Plan à Entraigues. »

Passant à l’urbanisme, le président Gardois s’est réjoui de la signature des contrats de ville d’Avignon et du Pontet « qui devraient être opérationnels extrêmement rapidement » ou encore le quartier Courtine Confluence pour lequel « nous sommes dans l’opérationnel, le comité de pilotage est en place. » Jean-Marc Roubaud en a également profité pour se féliciter que « pour cette deuxième année, nous avons reçu 12,5 millions d’euros de subventions. »

« Les lignes bougent assez vite » pour la LEO

Revenant au tramway, Jean-Marc Roubaud a noté qu’il n’était « pas le seul projet, il y aura deux lignes de bus à haute fréquence vers le Pontet et Agroparc » avant de se réjouir de l’adoption il y a quelques semaines du Plan de Déplacements Urbains.

Toujours sur les transports, relancé sur le dossier de la Liaison Est-Ouest (LEO), dont les tranches 2 et 3 « ont été repoussées aux calendes grecques », selon ses propres termes, Jean-Marc Roubaud a affirmé que « nous avons été entendus, le préfet de région nous a appuyés, tout le monde tire dans le même sens. » Les deux dernières tranches, qui doivent relier l’échangeur de Rognonas (Bouches-du-Rhône) à celui de l’Amandier et celui de Courtine Nord au giratoire des Angles, semblent donc avancer : « aujourd’hui les lignes bougent assez vite vers une réalisation de la tranche 2 », a affirmé Cécile Helle. Des progrès dus au « repositionnement de ce projet en termes de santé publique » a estimé Jean-Marc Roubaud, évoquant le quartier de la rocade, qui souffre de la pollution atmosphérique.

Une position partagée par le président et sa vice-présidente, comme un symbole de cette « gouvernance collégiale » chère à Jean-Marc Roubaud, et plus palpable en 2016 qu’en 2015.

Et aussi :

Au premier janvier prochain, les deux communes gardoises Roquemaure et Montfaucon rejoindront le Grand Avignon. Et cette intégration se prépare : « les deux maires sont venus pour la première fois aujourd’hui (hier mercredi, ndlr) assister à une réunion des vice-présidents pour parler de la prise de la compétence tourisme, a expliqué Jean-Marc Roubaud. Tout cela se met en route progressivement, nous devons les rencontrer la semaine prochaine avec nos administrations. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité