ActualitésCulture

NÎMES 120 enfants sur la scène du Théâtre Bernadette Lafont

120 élèves de l'école Pierre Semard étaient sur la scène du théâtre Bernadette Lafont ce mercredi. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
120 élèves de l'école Pierre Semard étaient sur la scène du théâtre Bernadette Lafont ce mercredi. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Ce mercredi, 120 enfants donnaient deux représentations au Théâtre Bernadette Laffont dans le cadre d'un projet éducatif ambitieux.

Fruit d'un travail de deux ans et d'une collaboration entre le service éducatif du théâtre de Nîmes, l'association Sweet Mountain et l'école Pierre Semard, 120 élèves étaient sur les planches pour deux représentations inédites. La pièce, intitulée "Ça tourne", sur le thème des quatre saisons, est une ode à l'environnement. L'année dernière, une première étape avait été ponctuée par l'enregistrement d'un album à la Smac de Paloma. "C'est la continuité, chaque année les projets deviennent plus ambitieux" explique Rafaëlle Baptiste, enseignante. Et dans un esprit de cohésion de la communauté scolaire, les élèves de CM2 partis en classe de 6 ème ont été rappelés. Tous ont acceptés : "Les plus vieux sont devenus assistants techniques" ajoute l'enseignante.

Car si le projet a des vertus pédagogiques, il n'en est pas moins exigeant. Pour Charlotte Caragliu, de l'association Sweet mountain, en charge de diriger les acteurs, pas le temps de rêvasser : "Ils sont 120, il faut les capter et ne pas les laisser divaguer". Au beau milieu d'un décors qu'ils ont en parti conçu, on les voit déambuler entre assurance et hésitation. "Ils ont tous le trac, sauf les plus petits" ajoute Charlotte. Sur une musique originale composé par Tom Gareil et dont les textes ont été écrits par les élèves eux-mêmes, le spectacle de 45 minutes a été joué devant 500 spectateurs à 10h, et 300 à 14h15. De quoi rendre fiers leurs parents et leur donner l'envie d'aller plus loin : "Dans les quartiers, on a parfois du mal avec l'exigence. Là, ils ont une image d'eux-même plus positive" s'est réjouie Rafaëlle Baptiste.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité