Culture

CÉVENNES La nuit des camisards revient façon « roots »

En route pour la dernière saison de La nuit des camisards avec Henry Mouysset et Claude Savy, co-présidents de l'association, Lionnel Astier, Gilbert Rouvière, Max Roustan et le maire de Mialet Jean-Marc Verseils. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
En route pour la dernière saison de La nuit des camisards avec Henry Mouysset et Claude Savy, co-présidents de l'association, Lionnel Astier, Gilbert Rouvière, Max Roustan et le maire de Mialet Jean-Marc Verseils. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Après une année d'absence faute de budget, le spectacle écrit par Lionnel Astier fait son grand retour cet été, sur une nouvelle formule très rurale.

Quoi de mieux que les Cévennes profondes pour jouer la dernière saison de « La nuit des camisards » ? La célèbre pièce née à Saint-Jean-du-Gard en 2007 ne reviendra pas cette année au pied du mont Ricateau, à Alès. Elle sera plutôt itinérante, à travers les vallées gardoises et lozériennes, pour douze représentations.

Clap de début le lundi 1er août, au musée du Désert de Mialet, pour trois jours de spectacle. Ensuite, jusqu'au 12 août, huit autres communes accueilleront cette nuit spéciale : Saint-Hilaire-de-Brethmas, Champdomergue (48), Génolhac, le Vigan, Meyrueis, Saint-Privat-de-Champclos, Les Plans, Florac (48). « Cette année, nous avons souhaité voyager. Être en itinérance permet d'aller à la rencontre des gens », explique l'auteur, Lionnel Astier. « La formule Ricateau était confortable. Cet été, on retourne aux sources avec quelque chose de plus « roots » : les spectateurs seront assis par terre, il n'y aura pas de scène surélevée », poursuit le metteur en scène, Gilbert Rouvière.

Reste encore à trouver, dans certaines communes, les sites naturels qui seront les plus adaptés. « Chaque représentation sera unique puisque les lieux sont différents et racontent chacun leur histoire », souligne Gilbert Rouvière. Les acteurs, eux, restent les mêmes pour jouer les 13 personnages de la pièce, sans compter les autres silhouettes qui passeront sur la scène.

Cette dernière saison itinérante de « La nuit des camisards », soutenu à hauteur de 80000€ par Alès agglo, est une mise en route vers une nouvelle création pour 2017 : « Sortir de Babylone », , toujours de Lionnel Astier. Elle racontera l'exil des protestants français sur le chemin historique européen allant de Mialet à Berlin.

Lieux et dates : les 1er, 2 et 3 août à Mialet, le 4 à Saint-Hilaire-de-Brethmas, le 5 à Champdomergue, le 6 à Génolhac, le 8 au Vigan, le 9 à Meyrueis, le 10 à Saint-Privat-de-Champclos, le 11 aux Plans, le 12 à Florac.

Début, durée et tarif du spectacle : autour de 21h, en fonction du coucher du soleil pendant 1h30. 15 euros.

Conférences et rencontres : Aux environs de 20 heures, conférences, rencontres, causeries avec un ou plusieurs invités : Lionnel Astier, Patrick Cabanel, Jean-Paul Chabrol, Philippe Chambon, Philippe Joutard, Jean-Claude Guiborel, Jacques Mauduy, Henry Mouysset, Etienne Passebois, Folco Peruysan.

Librairies : Chaque soir, à l’entrée du site du spectacle, le public pourra trouver un espace livres en collaboration avec les librairie du Musée du Désert, Sauramps et Jean-Calvin. Les libraires présents dans les communes concernées y seront associés.

Recommandations au spectateur : lampe de poche, vêtements confortables, bonnes chaussures.

Plus d’infos sur www.lanuitdescamisards.fr et au 07 83 52 05 28.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité