Actualités

GARD Le patrimoine du XXème siècle récompensé

Sous les yeux de Didier Lauga et de Laurent Roturier, maires et représentants recevaient le label "Patrimoine 20ème siècle" Photo Anthony Maurin).
Sous les yeux de Didier Lauga et en compagnie de Laurent Roturier, maires et représentants recevaient le label "Patrimoine XXème siècle" (Photo Anthony Maurin).

En compagnie de Laurent Roturier, Directeur régional des affaires culturelles, Didier Lauga, Préfet du Gard, a remis des plaques Label "Patrimoine du XXème siècle" aux propriétaires des édifices labellisés en décembre dernier.

Le patrimoine joue pour notre département un vrai rôle attractif. Si les bijoux antiques et merveilleusement bien conservés sont connus, ils ne sont pas encore tous reconnus. Le patrimoine du XXème, doit lui aussi être protégé et la nouvelle génération d'architectes doit prendre des risques, doit continuer ses créations (qui sont souvent mal accueillies) et doit montrer la voie à suivre.

Pour Laurent Roturier, Directeur régional des affaires culturelles, en lien constant avec le Gard, "mettre l'architecture en valeur est une chose indispensable pour notre société, y compris en utilisant la thématique du 20ème siècle! Depuis 2009, le Gard joue le jeu et de nombreux sites sont à l'honneur. Nous sommes à l'aube d'une période très importante pour l'architecture et la loi va conforter sa place dans notre société. Le label sera bientôt remplacé par "Le patrimoine de moins de 100 ans" et ces plaques sont presque collectors!".

Le Gard, dans la nouvelle grande Région, est le premier département a avoir autant d'édifices classés et il fait partie des plus importants en France, en Europe mais aussi dans le monde grâce à ses nombreux sites liés à l'UNESCO. "La qualité du patrimoine est importante, il faut investir dans la culture et l'architecture pour voir l'économie et le tourisme évoluer" poursuit Laurent Roturier.

Les 14 sites gardois récompensés : A Saint-Dionisy, l'école prototype (Marie Castang) de Claude-Charles Mazet. Au Vigan, le collège-lycée André Chamson  d'Ernest-Frédéric Chabanne. A Bouillargues, Saint-Gilles, Redessan et Jonquières-Saint-Vincent, 4 réservoir BRL signés Guillaume Gilet. A Bagnols-sur-Cèze, le Centre de Formation et de Promotion Agricole de Joseph Massota, A Castillon-du-Gard, la Compagnie Rhodanienne et le lotissement La Garrigue, tous deux signés Joseph Massota. A Beaucaire, le groupe scolaire Puech-Cabrier de Vago Pierre, à Rodilhan, le lycée Agricole de Joseph Massota, au Grau-du-Roi, le domaine de l'Espiguette avec la Sicarex et l'Antav de Joseph Massota mais aussi Port Camargue, sa Capitainerie, son quai d'honneur et ses marinas Camarguaises sud de Jean Balladur, A Nîmes, SADA et le restaurant universitaire de Saint-Césaire, signés Joseph Massota. A Alès, l'ancien Crédit Agricole devenu mairie Prim' de Joseph Massota, Enfin, à Villeneuve-Lès-Avignon, la résidence Les Terrasses sous les Pins de Jean-Louis Pagès.

Vous aurez remarqué le nom omniprésent de Joseph Massota, une publication de son oeuvre par la DRAC sera bientôt éditée.

14 édifices gardois sont désormais labellisés "Patrimoine 20ème siècle" pour lannée 2015 Photo Anthony Maurin).
14 édifices gardois sont désormais labellisés "Patrimoine 20ème siècle" pour l'année 2015 (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité