Faits Divers

NÎMES Pour anesthésier la douleur, il prend jusqu’à 40 bières et whiskys par jour

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Ses problèmes de santé ont été constatés par les médecins qui essaient de le soulager sans toujours y parvenir. Mais le trentenaire nîmois qui apparaît dans le box du tribunal correctionnel de Nîmes a un système de défense plutôt original puisqu’il affirme boire et se droguer de façon considérable pour soulager sa souffrance. « J’ai des crises, des migraines terribles, parfois quatre ou cinq fois par jour. Les médecins n’arrivent pas à me soigner. Je prends jusqu’à 40 bières et whiskys par jour pour essayer de faire passer le mal », affirme le prévenu poursuivi devant la juridiction pénale pour un « trafic de drogue ».  « Il minimise grandement sa participation aux faits, alors que des personnes dans le dossier le mettent en cause pour avoir vendu de la drogue », note la vice-procureure. Une femme de Fréjus, affirme même qu’elle s’approvisionnait chez lui depuis plusieurs mois.

Cannabis, héroïne, cocaïne, tous les produits stupéfiants sont passés dans ses mains.

« Oui mais c’était dans un cadre festif, avec des personnes proches. Ils achetaient en commun et partageaient ensemble, affirme son avocat Me Adil Abdellaoui qui essaie de gommer le caractère volumineux de l’infraction. Nous ne sommes pas dans un trafic d’importance. Dans ce dossier, il y a trois personnes à qui il a offert ou cédé des stupéfiants ». Sa plaidoirie a été entendue car son client a écopé de 6 mois de prison ferme alors qu’il risquait jusqu’à 10 ans.

Boris De la Cruz

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité