ActualitésCulture

A VOS AGENDAS A Vauvert, deux groupes pour une soirée bien spéciale

Bobis not dead, Photo DR)
Bob's not dead, du Punk'roll musette aux accents de Brassens et de Renaud (Photo DR).

L'association Courant Scène organise un concert regroupant Le Skeleton Band et Bob's not dead, vendredi 27 mai 2016 à 20h30 au Centre culturel Robert Gourdon.

Le Skeleton Band joue une musique aux sonorités foisonnantes, qui désosse les genres musicaux à l’aide de nombreux instruments et casseroles. Chaque chanson est un conte, un film, où déambulent d’étranges personnages. Sur scène, le groupe malmène son univers. Il s’énerve et se change une sorte de bastringue électrique. En 2009, le groupe sort son premier album, Preacher Blues sa musique est alors remarquée par Rock’n’Folk et Abus. Depuis 2008, Le Skeleton Band se produit très régulièrement en France et en Europe, avec l’envie d’user sa musique. Il crée fin 2010 un Bd-concert sur l’œuvre de Thomas Ott : Cinéma. En 2012, le groupe est la découverte du Printemps de Bourges et sa sélection au festival Chaînon Manquant ne fait qu'insister sur la qualité du groupe. France Inter, France Culture, Radio Nova, les ondes dévorent les propositions musicales et, toujours en 2012, le groupe joue dans Épreuves, un spectacle théâtral de la compagnie Adesso E Sempre. Le Skeleton Band sait jouer un blues bastringue, tirant vers la musique cubaine quand l'humeur se fait plus chaude. La Castagne, 3ème album du groupe, triture la tristesse et démange le ventre. Depuis la présentation de ce disque, le groupe sillonne l'Europe pour jouer ses nouvelles chansons.

Bob's not dead, est un groupe sévissant dans les chansons à texte avec un net côté "Punk'roll musette". Rejeton de Brassens ou de Renaud, chantant ses boires et déboires avec le coeur d’un Joe Strummer, le groupe tient la route et propose une variété de textes et de mélodies qui font le grand écart. "Chanteur de bar" à crête et chroniqueur de saynètes réalistes à boîte à rythme et guitare, le gaillard s’arme d’(auto)-dérision pour distiller des chansons qui collent à l’oreille, impriment un sourire ou déclenchent une grimace. Pas très "correctes" et pas vraiment fardées, ses poésies punk se dégustent sans glaçon, le bien-pensant sagement laissé à distance et l’âme prête au pogo!

Dès 19h30, venez déguster un repas typique de Louisiane préparé avec goût par les bénévoles du Centre Culturel! Sur réservation : 04.66.53.78.77.

Tarifs : Pleintarif : 13 euros / adhérents, demandeurs d’emploi : 10 euros.

Au nombre de 4, le groupe Photo DR)
Au nombre de 4, les membres du groupe jouent maintenant à travers l'Europe entière (Photo DR).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité