ActualitésSociété

NÎMES Valdegour et Pissevin rencontrent l’emploi

51 emplois étaient à décrocher lors de ce Val de lEmploi Photo Anthony Maurin).
51 emplois étaient à décrocher lors de ce Val de lEmploi Photo Anthony Maurin).

7 entreprises proposaient 51 emplois destinés en priorité aux riverains des quartiers Valdegour et Pissevin dans le cadre de la rencontre "Val de l'emploi".

La participation est exclusivement réservée aux inscrits. Rechercher un emploi et s'activer autour de de l'union du Point Info Médiation Multi Services de Nîmes, Valdegour et Pissevin, de la Mission Locale Jeunes de Nîmes Métropole et de Pôle Emploi ne peut pas faire de mal. Une séance de coaching dès l'accueil des prétendants est prévue pour déstresser les futurs embauchés et les mettre sur les rails d'un futur entretien réussi.

Car c'est bien de cela dont on parle. Un entretien d'embauche! Rencontre de recruteurs, consultation d'offres d'emplois, inscription auprès d'un conseiller... Des postes de préparateur de commandes, de facteur, de constructeur de route, de secrétaire ou encore de peintre, de vendeur ou de technicien sont à pourvoir et les demandeurs d'emploi ont fait le déplacement nombreux pour les décrocher.

Inciter les chefs d'entreprises à recruter sur place en les mettant en relation avec un vivier oublié, modifier les représentations croisées des jeunes sur certains métiers et celles des entrepreneurs sur certains jeunes du quartier, telles sont les forces de ce Val de l'emploi. Favoriser l'accès à l'emploi à des personnes issues des quartiers populaires de Nîmes mais aussi lutter contre les discriminations, bref, le programme est dense mais le projet est salutaire dans un secteur rongé par le chômage et la misère sociale.

Tous les outils étaient donnés pour convaincre en 5 minutes les chefs d'entreprises. En revalorisant l'image des jeunes, un espace numérique était disponible pour que les demandeurs d'emplois se forment aux nouvelles technologies et l'AFPA dispensait sa bonne parole quant à la formation pour adultes afin de redynamiser les candidatures potentielles à d'autres postes.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité