Actualités

NÎMES Les supporters boudent le premier match des Bleus

A lheure du coup denvoi Place Montcalm (Photo Anthony Maurin).
A l'heure du coup d'envoi sur la Place Montcalm (Photo Anthony Maurin).

Les terrasses sont vides ou presque. L'Euro de football a débuté et le premier match de l'Equipe de France n'a pas attiré les foules dans les bars du centre-ville.

Quelques établissements sortiront du lot mais il n'y aura pas de quoi frimer! Les supporters de l'équipe de France ne sont pas venus en masse en centre-ville pour assister, en groupe et dans la bonne humeur, au premier match et à la première victoire des Bleus. Une rencontre, certes contre la Roumanie, mais aussi un match d'ouverture de l'Euro de football qui se déroule... En France!

Quelques instants avant les hymnes au Victor Hugo (Photo Anthony Maurin).
Quelques instants avant les hymnes au Victor Hugo (Photo Anthony Maurin).

Nîmes est une ville peinte en rouge et blanc, le bleu y est admis mais la passion est plus olympienne que nationale... Peu d'engouement donc pour des Nîmois un peu décrochés qui ont du mal à rentrer dans l'Euro qui durera un mois si l'équipe de France va jusqu'au bout. En 1998, Montpellier était un stade qui accueillait des matchs, en 2016, les plus proches sont Marseille et Toulouse! Quand on n'a pas de quoi se rattacher en local, la simple présence d'un écran géant ne fait pas tout.

Au Bar Joe, 30 minutes avant le début de la rencontre France-Roumanie (Photo Anthony Maurin).
Au Bar Joe, 30 minutes avant le début de la rencontre France-Roumanie (Photo Anthony Maurin).

Même si des femmes, bien habillées en bleu, avec du maquillage tricolore et tout le reste, étaient présentes bandes sauvages ou en couple, peu d'hommes ont choisi de revêtir le maillot bleu. Mode dépassée, plaisir de déplaire ou peur de la défaite? Première soirée assez décevante pour la vie nocturne nîmoise mais il faut dire que l'enjeu n'était pas encore trop important. Il faudra quand même se ressaisir pour les prochaines rencontres!

Au Café Carré le public change mais lengouement nest pas plus important (Photo Anthony Maurin).
Au Café Carré le public change mais l'engouement n'est pas plus important (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES Les supporters boudent le premier match des Bleus”

  1. En 1998 ou 2002 on allait dans les bars parce qu’ils avaient des écrans plats géants, qui coutaient à l’époque une fortune. Ca nous faisait une sortie, pour voir les matchs dans d’autres conditions que notre écran à tube cathodique. Depuis, la société de consommation est passée par là, et désormais n’importe qui a le même écran que le Bar Joe, le Victor Hugo ou les 2 mondes. Moi hier soir j’ai regardé le match chez moi dans mon salon, et quand il y a eu les 2 buts ça a crié dans tout les appartements autour… Les gens maintenant invitent des potes chez eux, et peuvent même boire des bières avec une machine à pression, comme dans les bars…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité