A la uneActualitésPolitique

FAIT DU JOUR L’abstention du FN agace les élus de Beaucaire Terre d’Argence

Lundi soir, lors du conseil communautaire de la CCBTA. Photo : Coralie Mollaret.
Lundi soir, lors du conseil communautaire de la CCBTA. Photo : Coralie Mollaret.

Gare de Manduel et nouveaux statuts de la CCBTA*. Sur ces deux importants dossiers, votés lundi en conseil communautaire, le Front National a joué la carte de « l’abstention ». Une position qui irrite ou inquiète certains élus communautaires.

Du débat, il y en a eu, lundi soir, en conseil communautaire. Doucement mais sûrement, la séance démarre avec le contrat d’aménagement local. Un vaste plan d’investissement (environ 13 M d’€) pour les communes qui ont présenté, chacune, un projet à financer au président (PS) et maire de Bellegarde, Juan Martinez. Une fois n’est pas coutume, le maire (FN) de Beaucaire Julien Sanchez salue la politique de l'exécutif :

- « Je vous remercie au nom de la population de Beaucaire  (…) Nous avons opté pour un centre des congrès puisque nos salles sont sous-dimensionnées. Il y a lieu, sur une ville qui deviendra à terme la troisième du Gard et dans l'optique de l'arrivée de la gare TGV à Manduel, d’avoir une salle d’envergure ».

L'édile de Fourques à celui de Beaucaire « vous avez une responsabilité »

Les nouveaux statuts de la CCBTA corsent le débat. Pour se mettre en conformité avec la loi NOTRe et conserver leur DGF bonifiée (320 000 €), les élus doivent prendre de nouvelles compétences. Ce qui n’est pas sans déplaire aux maires, dépouillés petit à petit de leurs prérogatives. Pour concilier les deux, Juan Martinez épaulé par son DGS (Directeur général des services) Hervé Boule, fera le minimum :

- « il y a d’abord les nouvelles compétences obligatoires : la GEMAPI*, transférée au 1er janvier 2018 et les aires d’accueil pour les gens du voyage, au 1 er janvier 2017 (…) Pour conserver les aides de l’État, la CCBTA a décidé de prendre deux compétences optionnelles :  la création de maisons de services au public et les actions de préservation de l’environnement ». Ces deux dernières compétences n’entraînant pas de transfert de recettes pour les communes.

Julien Sanchez, ex-secrétaire du FN30, ouvre les hostilités contre le gouvernement PS, comptant sur une victoire de Marine Le Pen en 2017 :

- « Cette loi est nocive ! Bientôt, il ne restera aux maires que les mariages et l’état civil ! De toute façon il y aura un changement à la tête de l’État en 2017 et les choses vont être amenées à changer ! ».

Juan Martinez temporise :

- « Heu… Je doute vraiment qu’il y ait une inversion de cette dimension. Après les lois sur la décentralisation, il n’y a jamais eu de retour en arrière ».

« Pragmatique » et « légaliste » le FN décide de s’abstenir. Seulement, le conseil municipal de Beaucaire devra se prononcer sur ces nouveaux statuts avant avril 2017. Cette fois, Julien Sanchez ne pourra pas s'abstenir, comme lui fait remarquer Juan Martinez :

- « Écoutez bien, la loi stipule que deux tiers des communes valident ces nouveaux statuts. Et sans l'accord du conseil municipal de Beaucaire, c'est à la CCBTA que reviendront toutes les compétences prévues dans la loi NOTRe ». Un potentiel cadeau qui fait sourire Juan Martinez : « je sais que vous m’aimez, mais quand même… ».

S'il est également révolté par la loi NOTRe, le maire de Fourques, élu (sans étiquette) depuis 1977, en appelle à la responsabilité de l'édile  : « Moi je ne m’abstiens pas ! Vous avez une responsabilité pour l’avenir de ce qui nous tombera sur la tête, faites attention ».

Gare de Manduel : « une position cohérente », plaide le FN

L’abstention des onze élus FN se retrouve également sur le dossier de la gare TGV de Manduel. Dernière délibération du conseil, Juan Martinez a souhaité : « se prononcer favorablement sur ce dossier. Politiquement, c’est très important ».

Là encore, Julien Sanchez nuance sa position :

- « Pour donner la position de mon parti politique, nous pensons que la localisation de cette gare est une erreur. Nous aurions préféré Garons pour faire un vrai pôle multimodal. Après, en tant qu’élu local, c’est une bonne chose pour notre territoire, donc, nous nous abstenons ».

Christophe André « tombe des nues ! » :

-  « Vous mélangez deux choses : la position que vous aviez prise en tant que dirigeant du FN et la position que vous devriez prendre en tant que maire de Beaucaire. Ce projet aura plus d’influence  que votre politique ou la mienne pour le développement du territoire ! Je suis abasourdi ! ».

Julien Sanchez réplique :

- « J’ai une position cohérente ! J'ai dit que c'était une bonne chose pour notre territoire, mais pour autant c’est un gaspillage d’argent public, notamment quand vous voyez le projet pharaonique de M.Lachaud autour de la gare ».

- « Ce projet d’aménagement est aussi proche de Beaucaire que de Nîmes. Cela signifie que l’on va bénéficier, de façon indirecte, d’un projet financé par Nîmes Métropole et des collectivités partenaires ! Cela va nous aider à résoudre le problème de paupérisation à Beaucaire en injectant une clientèle nouvelle ! », poursuit Christophe André.

Jusque-là silencieux, Juan Martinez intervient sur « le gaspillage d’argent public » vilipendé par le maire FN.

- « Être contre ce projet, c’est un gaspillage d’argent public ! Je vous rappelle, mais peut-être que les gens non éclairés ne le savent pas, que le CNM (Contournement Nîmes Montpellier) est approuvé depuis un certain temps, qu’il est financé depuis un certain temps. Le PPP (Partenariat Public Privé) est signé par l’ensemble des collectivités concernées avec des engagements budgétaires. (…) Ceux qui aujourd’hui sont contre ce projet, c’est eux qui vont gaspiller l’argent public !

- « Mais qui est contre ? », interroge, agacé, Julien Sanchez.

- « Ben je ne sais pas, vous par exemple ! », rétorque Juan Martinez.

- « Non pas du tout, j’ai dit qu’on s’abstenait ! Ceux qui sont contre, ce sont vos amis politiques à la Région ! ».

- «  Moi je prends mes responsabilités, je suis assez grand ! On ne peut pas être "ni pour ni contre". Vous avez une position politique politicienne ! ».

Ce n'est pourtant pas le genre de la maison...

Coralie Mollaret

*La communauté de communes Beaucaire -Terre d'Argence comprend les communes de Beaucaire, Bellegarde, Fourques, Jonquières-Saint-Vincent et Vallabrègues.

*GEMAPI : Gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité