Actualités

GARD Les syndicats au travail font voter les citoyens

Eviron 400 signatures recueillies par les syndicats lors de leur première votation citoyenne Photo Anthony Mauruin).
Environ 400 signatures recueillies par les syndicats lors de leur première votation citoyenne (Photo Anthony Mauruin).

Entre 7h et 9h devant la gare de Nîmes, l'intersyndicale lançait sa première votation citoyenne. Environ 400 signatures recueillies dont une écrasante majorité pour le retrait de la loi Travail.

Si selon les sondages une majorité de Français est opposée à la loi Travail ainsi qu'à l'utilisation de l'article 49.3 pour un passage en force, les syndicats voulaient en être certains. Pour la première fois, ils organisaient une votation citoyenne pour prendre la température au sein de département et de sa Préfecture. Les droits sociaux des salariés doivent évoluer mais pas dans le sens souhaité par le gouvernement...

Les membres de la CGT s'avouaient ravis de ces débuts. "Nous allons à la rencontre des citoyens pour leur demander leur avis. Actuellement, sur 394 votes, nous avons 1 abstention, 7 en faveur de la loi et 386 contre! L'avis de la population est bien tranché et nous réitérons l'appel aux manifestations des 23 et 28 juin car nous voulons une vraie rencontre avec le gouvernement. Il faut un vrai code du travail qui protège les salariés! Nous continuerons nos actions et il faut discuter autour des besoins sociaux ressentis. On appelle aussi tous les entrepreneurs à s'exprimer sur le sujet, ils créent des richesses et doivent prendre la mesure de ce qui va se passer!".

Pas d'autres options possibles que le retrait de la loi. Les accords de développement et de maintien de l'emploi, l'assouplissement du licenciement économique, le "référendum-chantage", une médecine du travail au rabais, une fonction publique incluse dans cette affaire et le droit à l'avenir des jeunes remis en cause, sont les régressions sociales pressenties par les organisations syndicales qui se refusent à valider le projet.

Pour FO, "les dernières annonces du gouvernement quant à l'interdiction de manifester sont gravissimes! On appelle à une manifestation massive pour la liberté démocratique. Il faut une réaction et on y travaille, c'est une attaque purement anti-démocratique". Et Solidaires de reprendre, "cela fait 3 mois qu'on ne nous entend pas! La violence policière ne fait que renforcer notre action et au-delà du nombre de manifestants, on ne lâchera rien!".

Demain, mardi 21 juin à 13h sur l'Esplanade, les syndicats vont rééditer l'expérience citoyenne et mettront en place un lien direct avec les TPE dans le cadre des prochaines élections professionnelles.

Une majorité écrasante pour le retrait de la loi Travail Photo Anthony Maurin).
Une majorité écrasante pour le retrait de la loi Travail (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité