Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT L’American Bike grandit, mais garde sa bonne cause

Organisateurs et partenaires lors de la présentation de cette cinquième édition vendredi après-midi à Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Organisateurs et partenaires lors de la présentation de cette cinquième édition vendredi après-midi à Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les bikers au grand cœur seront de retour au Clos bon Aure de Pont-Saint-Esprit du 15 au 17 juillet pour la cinquième édition du festival American Bike n‘Roll.

Un festival qui verra cette année des têtes d’affiche mais qui garde l’essentiel, à savoir sa cause la lutte contre la maladie d’Alzheimer, en reversant l’intégralité de la recette à l’association Agir pour Alzheimer de Giulia Salvatori, fille d’Annie Girardot et marraine de l’événement.

« Les artistes ne prennent pas de cachet »

Cette année, le festival fait venir une tête d’affiche en la personne de l’humoriste Gérald Dahan, qui avait déjà fait une apparition l’année dernière. Cette fois-ci, il se produira sur scène le vendredi 15. La chanteuse country Sophie Tapie se produira quant à elle le samedi 16. D’autres groupes de musique joueront également tout au long du festival. Et qu’il soient connus ou pas, « les artistes ne prennent pas de cachet », affirme le président de l’association organisatrice le Spirit Bridge Riders Pascal Le Rouzic. « Sans cela, le festival n’existerait pas », appuie le trésorier de l’association Didier Bonneaud.

Et si les artistes ont accepté ces conditions, c’est que le but du festival cette année est de « créer le premier centre de formation sur Alzheimer », explique Pascal Le Rouzic. Un centre qui sera implanté à l’hôpital de Pont, ouvert aux aidants des malades « dont les comportements peuvent être très déstabilisants », affirme le directeur de l’hôpital Daniel Desbrun, avant de rappeler que la maladie touche « un million de personnes en France. » Alors pour le directeur d’un établissement qui compte déjà un espace d’accueil de jour pour personnes touchées par cette maladie, l’espace Annie-Girardot, l’idée de « pouvoir former et aider à appréhender la maladie présente beaucoup d’intérêt ».

« Le but est de ne pas s’arrêter à Pont-Saint-Esprit »

« On est en passe de réussir ce pari, mais il faut nous aider », lance Didier Bonneaud, alors que les petites anicroches avec la mairie de Pont sont en passe d’être complètement réglées. Dans cette optique, le site internet de l’association, qui comptera une fois de plus sur sa cinquantaine de bénévoles, sera ouvert aux dons après le festival qui a reversé 3 000 euros l’année dernière.

Un festival « qui prend de l’ampleur », se félicite Pascal Le Rouzic, via une programmation plus prestigieuse et un nouveau partenariat avec la Ferme aux Crocodiles de Pierrelatte, « partenaire pour une cause noble », précise son directeur Samuel Martin. C’est que Pascal Le Rouzic et son équipe ont de l’ambition : « le but est de ne pas s’arrêter à Pont-Saint-Esprit, mais de créer d’autres centres ailleurs. »

Pass 2 jours à 31,80 euros, dimanche gratuit. Billets en vente dans les points de vente habituels.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité