Actualités

OCCITANIE Nom de la région : Christophe Rivenq écrit à Manuel Valls

La tête de liste Les Républicains-UDI pour les Régionales, Christophe Rivenq. Photo : Coralie Mollaret.

Christophe Rivenq, Président du Groupe UEDC (Union des Elus de la Droite et du Centre) ne lâche pas le morceau concernant le nom de la nouvelle région Occitanie. C'est par un courrier au premier Ministre Manuel Valls que le président du groupe d'opposition au conseil régional souhaite à présent faire avancer sa cause.

Ni une ni deux, Christophe Rivenq rappelle "qu'une très courte majorité d'élus s'est prononcée en faveur d'une résolution unique proposant le nom « Occitanie » pour identifier notre nouvelle Région. II me paraît aujourd'hui indispensable de porter à votre connaissance plusieurs éléments de nature à vous éclairer sur la réalité de l'erreur historique que l'exécutif en place a commise, et des conséquences que cette décision pourrait avoir, dans l'hypothèse où vous la valideriez, sur l'avenir de ce territoire auquel nous sommes indéfectiblement attachés".

Et de poursuivre : "cette dénomination ne correspond en rien à la réalité historique et géographique de l'Occitanie (...) en effet, l'Occitanie, telle qu'elle s'est construite au fil de l'histoire de France, couvre un territoire de 190.000 km2, alors que notre collectivité n'en totalise que 72.700. En outre, elle rassemble 17 millions d'habitants* soit trois fois plus que la Région Languedoc-Roussillon -Midi-Pyrénées".

Par ailleurs, le chef de la droite et du centre pour la Région tient à souligner que la "simple consultation par la voie d'internet (...) n'a finalement été qu'un gage donné bien légèrement à une minorité identitaire. Le résultat est que ce gage s'est transformé en piège pour ceux-là mêmes qui l'ont accepté, sachant que la majorité régionale semblait, à l'origine, favorable à l'appellation « Languedoc-Pyrénées », et que vous-même aviez exprimé votre préférence pour le nom de « Languedoc »".

Et de conclure : "Nous sommes loin d'une dénomination consensuelle et que le nom « Occitanie » porte en lui-même les germes de la division, ainsi qu'en témoignent les très nombreuses réactions émanant des forces socio-économiques de notre Région. Nous ne pouvons nous résoudre à un tel échec, comme nous ne pouvons accepter que l'avis du Conseil Régional soit le fruit d'un simple marchandage. Je forme le vceu que vous comprendrez le bien-fondé de ma démarche. Celle-ci n'a d'autre but que de réhabiliter un débat qui a été vidé de son sens. C'est dans cet esprit que j'ai l'honneur de soumettre à votre réflexion et à votre décision la proposition d'un nom qui apporte la garantie de la cohérence et du rassemblement, dans le respect de notre héritage historique et de notre réalité géographique, en même temps qu'il reflète le dynamisme et la diversité économique de notre territoire. La seule dénomination qui est à même d'exprimer cette vision est « Languedoc-Roussillon — Midi-Pyrénées », parce qu'elle est l'émanation des régions d'origine et traduit la richesse de notre territoire."

 

 

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “OCCITANIE Nom de la région : Christophe Rivenq écrit à Manuel Valls”

  1. A priori, le FN aurait préféré « Languedoc ». Ma foi, « Languedoc » ou « Occitanie », ça revient à peu près au même, si ce n’est que « Languedoc » a déjà servit pour désigner la région de Montpellier (« Languedoc-Roussillon »). C’est pour ça que « Occitanie » me parait plus consensuel : pas d’amalgame avec l’ex-région de Montpellier, tout en ayant à peu près la même signification : Pays de Langue d’Oc = Languedoc = Occitanie.

    Par contre, au vu de son mépris affiché envers « Occitanie » (notre région est en plein milieu de l’Occitanie culturelle ! aucune autre n’est plus légitime qu’elle pour porter ce nom, n’en déplaise à Rivenq !), pourtant plébiscité par la consultation citoyenne (ceux qui n’y ont pas participé, tant pis pour eux !), j’invite tous ceux qui ont voté ce nom à prendre acte du mépris affiché de ce guignol et à faire désormais barrage systématiquement aux gens de son groupe politique à toutes les élections à venir.

    Peu importe qui sera en mesure de battre les gens de LR, désormais, nous voterons et appellerons à voter pour celui ou celle qui sera en mesure de flanquer une branlée électorale à Rivenq ou a n’importe quel membre de la clique LR ouvertement « anti-Occitanie ».

    A bon entendeur…

  2. M Rivenq ?
    On demande souvent aux élus d’agir avec hauteur d’esprit, même si la hauteur de chaque individu est relative et probablement que vous faites preuve d’une certaine hauteur au sujet de cette problématique….
    Vous êtes certainement au delà même de votre hauteur personnelle ! Et je ne peux que vous féliciter.

    Mais croyez vous sincèrement, que 5 jours après les événements que notre pays a subi, que la problématique des français ? Des habitants de notre belle nouvelle région ? Du premier ministre ? Est le nombre de personne qui ont répondu « POUR occitane  » ?

    Alors bravo vous êtes président du groupe UEDC à la région ! C’est bien on est super heureux pour vous… Vous avez un article dans Objectif Gard ! C’est genial….Maintenant vous laissez travailler les grands

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité