Actualités

TOURISME En escale à Alès, ces étrangers témoignent

Premières baignades dans le Gardon. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Baignades dans le Gardon, à Alès plage. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Plus intéressés par la nature que par la ville, les étrangers font souvent un passage éclair dans la capitale cévenole durant la période estivale. Pourtant, ils participent à leur mesure à la vie locale : marchés, snacks, Alès plage... Selon l'office de tourisme Cévennes Grand sud, ils représentent 30% des touristes alésiens, Belges et Hollandais en tête. En revanche, les campings et les chambre d'hôtes manquent, sans compter le cadre, ils logent donc majoritairement dans les villages alentours : Cendras, Anduze ou encore Bagard. Témoignages.

EL/OG
EL/OG

John, Agnes, Diede, et Miels, des Pays-Bas : "On est dans le sud de la France pour trois semaines. Deux premières étapes : Anduze et Perpignan. On loge dans un camping. Cette région nous plait pour ses paysages, ses rivières, et son soleil ! On peut faire des sports aquatiques. Demain, par exemple, on va faire du canoé-kayak. C'est la 5e fois qu'on vient dans l'Hexagone pour les vacances. D'habitude, on va plus au centre ou en Ardèche. Alès ? On est venu y faire nos courses. On ne reste pas". 

EL/OG
EL/OG

Sven et Ruben, de Belgique : "On est venu en groupe de 30 amis et on a loué une grande maison à Bagard ! Au total, on est 7 familles et 16 enfants ! On se connait tous depuis longtemps et on a choisi le lieu en fonction du gite. L'an dernier, on était vers Uzès. Côté programme, on passe beaucoup de temps sur place : pétanque, piscine ou tennis, les activités ne manquent pas. Hier, on fait un tournoi de football entre nous. Aujourd'hui, on est venu en repérage à Alès plage pour éventuellement tous venir ici dans la semaine".

EL/OG
EL/OG

Takanori, du Japon : "Deuxième visite réussie de la France, après Nantes, l'an dernier. J'ai économisé toute l'année pour me payer ce nouveau voyage. Pourquoi le sud ? Je n'aime pas Paris, les gens sont aigris, comme à Tokyo. J'ai vu beaucoup d'images du sud, notamment d'Avignon, ça m'a donné envie. Mon pied à terre est à Alès, où une amie m'héberge, et je bouge un peu partout. La capitale cévenole n'est pas si petite et moche que l'on dit! L'une des premières choses que j'ai vu est l'Ermitage, et j'ai tout de suite eu envie de monter. Cette ville est paisible, les gens trinquent et jouent à la pétanque. Il n'y a pas ça au Japon. Mais mon coup de cœur va à Uzès. Le style ancien est magnifique, un petit paradis".

Propos recueillis par Eloïse Levesque

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité