Actualités

TROIS QUESTIONS À… Sébastien Paletti, lieutenant-colonel au SDIS

Crédit photo : SDIS du Gard
Crédit photo : SDIS du Gard

Depuis quelques jours, les incendies se multiplient aux alentours de Nîmes. La commune de Milhaud, par exemple, a été touchée à deux reprises dans la même semaine. Le lieutenant-colonel Sébastien Paletti, qui travaille pour le SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) du Gard, en explique les raisons.

Objectif Gard : Vous multipliez les interventions ces derniers jours…

Sébastien Paletti : Oui, il y a pas mal de départs de feux mais pour le moment, heureusement, on n’a pas eu de gros sinistre. Ce sont des feux moyens, liés à une sécheresse avancée, qui nécessitent toutefois un engagement rapide de notre part. On essaie d’attaquer un feu naissant dans les dix minutes. En moyenne, on a une quinzaine de feux de végétation chaque jour. Pour vous donner une idée, on fait 150 interventions en tout genre durant l’année. Ce chiffre passe à 200 pendant l’été.

Vos effectifs sont-ils renforcés en conséquence ?

Bien sûr. Dans le Gard, il y a 650 pompiers professionnels et 2 000 pompiers volontaires. Ce qui fait qu’au quotidien, on est quasiment 300. Pendant l’été, on a 38 saisonniers qui viennent nous prêter main forte. Et pour les feux de forêt, on a conçu tout un dispositif avec de la surveillance aérienne, 27 patrouilles Dangels qui patrouillent dans des pick-up avec une réserve de 300 litres d’eau. On a aussi des guetteurs ou un groupe camion feu de forêt qui est constamment sur le terrain.

Les incendies sur lesquels vous êtes intervenus sont-ils le fait d’imprudences humaines ?

Vous savez, notre travail est d’éteindre l’incendie. Pour les causes, c’est le travail des enquêteurs. Mais il est nécessaire de rappeler à la population d’être vigilante : de ne pas jeter un mégot mal éteint par la fenêtre de sa voiture, de ne pas laisser ses déchets en forêt parce qu’ils peuvent s’enflammer et évidemment de ne pas utiliser du feu en forêt. C’est dangereux, interdit et puni par la loi.

Si vous êtes témoin d’un incendie, appeler immédiatement le 18 ou le 112. Tentez de donner des informations précises sur le lieu du sinistre et mettez-vous dans un endroit sûr.      

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité