Actualités

ALÈS Un périple de 2 700 kms contre la corrida

Les militants anti-corrida devant la mairie d'Alès. DR/
Les militants anti-corrida devant la mairie d'Alès. DR/

Une poignée de militants anti-corrida se sont rassemblés ce mardi après-midi sur la place de l'Hôtel de ville pour accueillir le cycliste Paolo Barbon et son coéquipier, qui souhaitent sensibiliser le public à la "cruauté des corridas" lors d'un périple de 2 700 kms.

Ce n'est pas la première fois que Paolo Barbon pédale pendant trois semaines pour la cause animale. Cet italien végane, membre de l'association dédiée à la défense des droits des animaux "Bikes for animals", souhaite dire son opposition à la corrida à travers sa passion : le vélo.

Lundi, avec son coéquipier Pedro Jesus, il a commencé son Basta Corrida Tour au départ de Turin, direction Veynes dans les Hautes-Alpes. Une première étape éprouvante - il faut traverser les Alpes - qui s'est poursuivi ce mardi avant l'escale dans la capitale des Cévennes. Les deux cyclistes traverseront encore plusieurs villes avant d'arriver, le 17 août, à Tordesillas en Espagne. "Paolo fait ce parcours pour témoigner, explique jean-Pierre Garrigues, président du Comité radicalement anti-corrida (CRAC). En Italie, il n'y a pas de corrida mais il a honte d'être européen. Et moi j'ai honte d'être français".

Les opposants aux pratiques tauromachiques se réjouissent toutefois de la décision prise le 27 juillet par le Conseil d'État qui radie, définitivement, la corrida du patrimoine immatériel de la France. "Elle n'avait rien à faire avec les parfums de Grasse et la Tarte Tatin", souligne Jean-Pierre Garrigues. Tout comme le maire d'Alès n'avait "rien à faire" non plus, pour le président du Crac, à la corrida de la Feria de l'Ascension : "Pour la première fois il y est allé. Il dit pourtant qu'il aime les animaux, mais il fallait accompagner le sous-préfet. Il fait du clientélisme, et nous, on en veut pas !"

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

8 réactions sur “ALÈS Un périple de 2 700 kms contre la corrida”

  1. Une poignée de militant … tout est dit le nombre d’antis se réduit comme peau de chagrin avec les preuve de plus en plus accablantes de la désinformation de leur leaders.

  2. FORMIDABLE équipe ! RESPECT!
    Voici une belle illustration des mots COURAGE, ALTRUISME, HUMANISME, COMPASSION, SOLIDARITE .
    Ils peuvent être fiers d’être de si belles personnes!
    corrida de muerte, BASTA BASTA BASTA

  3. Je vourais préciser: les corridas se sont installée dans les ud de la France pour 2 principales raisons: promiscuité avec l’ Espagne et fort mouvement migratoire espagnol ( très nombreux à Ales par exemple)

  4. Franchement qu’est-ce qu’on a à faire qu’un italien n’aime pas la corrida…….. Chez nous la corrida ça nous va bien, et c’est ce qui compte. Ensuite faire croire que les aficionados n’aime pas les animaux. Il faut aimer passionnément les toros pour aller voir des corridas, sinon c’est pas la peine de mettre un pied dans les arènes.

    1. Ils les aiment tellement qu’ils aiment les voir souffrir , les voir saigner en public. Drôle d’amour plus que vache! Cela relève de la psychanalyse voire plus.

    2. « … Il faut aimer passionnément les toros pour aller voir des corridas,.. »
      Vous avez conscience de l’incohérence et de l’absurdité de vos propos ?
      « La tauromachie est l‘art scélérat et vénal de torturer et de mettre à mort des animaux… Elle est une fête de la douleur et de la mort. En cela, la tauromachie constitue un défi majeur à la morale, à l’éducation, à la science et à la culture. »
      Alfred Kastler, physicien français (Prix Nobel)

  5. Mille bravos et bon courage à ce militant de la cause animale que j’ai croisé, me semble-t-il, sur les routes de l’Hérault ce jeudi.
    Vite un référendum national et on ne parlera plus de corrida, ce vestige scandaleux des temps barbares.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité